Le Ghana ne servira pas de base contre la Côte d'Ivoire, selon son Président.
0
 

Écouter
Le Ghana ne servira pas de base contre la Côte d'Ivoire, selon son Président.

Le Ghana ne servira pas de base contre la Côte d'Ivoire, selon son Président.

AFP | Lu 1359 fois | Publié

Le Ghana ne permettra pas que son territoire serve de base pour des opérations contre les Etats voisins, a affirmé mercredi son président, John Dramani Mahama, après l\'attaque vendredi d\'un poste frontière ivoirien par des assaillants venus du Ghana et qui s\'y sont repliés.

Dans un discours prononcé aux Nations unies à New York et diffusé à Accra, le président Mahama a évoqué "les tensions en cours en Côte d'Ivoire" et déclaré: "Le Ghana n'accueillera aucun individu ou groupe ayant l'intention d'utiliser le Ghana comme une base d'opérations destinées à saper la sûreté et la sécurité d'une autre nation". L'attaque dans la nuit de jeudi à vendredi du poste-frontière de Noé, à environ 170 km à l'est d'Abidjan, avait conduit la Côte d'Ivoire à fermer aussitôt ses frontières terrestre, maritime et aérienne avec le Ghana. Les vols entre les deux pays ont repris depuis. La Côte d'Ivoire a subi depuis août une série d'attaques visant les forces de sécurité, attribuées par le pouvoir à des partisans de l'ancien président Laurent Gbagbo, ce que ceux-ci ont démenti. De nombreux responsables politiques et militaires du régime Gbagbo ont trouvé refuge au Ghana, qui partage une frontière de près de 700 km avec la Côte d'Ivoire. "Le Ghana est particulièrement inquiet face aux accusations répétées selon lesquelles les incursions proviennent" de son territoire, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. "Les deux pays enquêtent conjointement sur ces incidents", est-il indiqué. M. Mahama avait promis, lors d'une visite à Abidjan le 5 septembre, qu'il ne permettrait pas que son pays serve de "base arrière" pour déstabiliser la Côte d'Ivoire.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Tunisie: en l'absence de recours, Saied prêtera serment sous 10 jours

RDC : des villages incendiés par des milices au Sud-Kivu

Afrique du Sud: manifestation de réfugiés contre les violences xénophobes

Maroc: le roi gracie la journaliste emprisonnée pour avortement illégal (officiel)

Un atelier sur la responsabilisation sociale axée sur l’enfant se tiendra à Bouaflé du jeudi 17 au vendredi 18 octobre 2019