Côte d’Ivoire : Un rapport confidentiel de l’ONU parle de déstabilisation du pays par les exilés.
0
 

Écouter
Côte d’Ivoire : Un rapport confidentiel de l’ONU parle de déstabilisation du pays par les exilés.

Côte d’Ivoire : Un rapport confidentiel de l’ONU parle de déstabilisation du pays par les exilés.

Ouattara Lacinan (RTI) / RFI | Lu 1138 fois | Publié

Selon des informations relayées par Radio France International ( RFI), un rapport confidentiel du groupe d\'experts des Nations Unies sur la Côte d\'Ivoire vient d\'être édité. Ce rapport intermédiaire de 26 pages doit être débattu, dans les prochains jours, au Conseil de sécurité de l\'ONU. Il accuse les soutiens de l\'ex-Président Laurent Gbagbo en exil d’orchestrer des actions de déstabilisation.

Selon les informations contenues dans ce document et fournies par RFI, " plusieurs dignitaires de l'ancien régime continuent d'organiser la déstabilisation de la Côte d'Ivoire". "Une réunion s'est tenue à Takoradi, au Ghana, où trois groupes d'exilés -composés, chacun, de militaires et de civils- ont décidé d'unir leur force et de définir ensemble une stratégie pour reprendre le pouvoir à Abidjan. Plusieurs hauts dignitaires de l'ancien régime sont nommément cités. Toujours selon ce rapport, une connexion a été établie ces derniers mois entre ces exilés ivoiriens et la junte malienne, mais aussi avec les jihadistes d'Ansar Dine. L'objectif des militaires et des islamistes maliens étant de compromettre, à tout prix, les actions de la Cédéao et de son président en exercice, afin de stabiliser le Mali. Selon les enquêteurs de l'ONU, deux Ivoiriens ont rencontré un représentant des islamistes d'Ansar Dine à la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. Il s'agissait de la mise en œuvre d'une possible coopération en vue de menacer la paix et la sécurité dans la sous-région.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

RDC: l'opposant Katumbi de retour après trois ans

Filière anacarde: Lancement de l’opération d’achat des produits dans la région du Bounkani

Google, dont le système Android équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde, a annoncé qu'il coupait les ponts avec Huawei.

La fédération nationale des femmes productrices de café cacao s’offre un siège à Yamoussoukro

Des registres de naissance remis au sous-préfet de Doropo