RDC: deux journalistes congolais "passés à tabac" par la police
0
 

Écouter
 RDC: deux journalistes congolais

RDC: deux journalistes congolais "passés à tabac" par la police

AFP | Lu 1343 fois | Publié

Deux journalistes congolais, un homme et une femme, ont été "copieusement passés à tabac" par la police à Kolwezi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, alors qu'ils filmaient l'expulsion d'une famille par les forces de l'ordre, a dénoncé mardi dans un communiqué l'ONG congolaise de défense des journalistes Journaliste en Danger (JED).

Françoise Lumbu et Claude Tshumba, respectivement journalistes à la Radio Télévision Manika (RTMa) et à la Radio Télévision Palmier (RTP), ont été "copieusement passés à tabac en plein exercice de leur profession, vendredi 26 juillet 2013, par un groupe d'éléments de la police", selon le communiqué de JED. Gaston Mushid, directeur de la RTMa, a déclaré à JED que les deux journalistes ont été hospitalisés quelques heures. "John Mwamba a été blessé à la main gauche et (...) Françoise Lumbu a eu des traumatismes au ventre", a-t-il précisé indiquant que les deux journalistes devaient faire des examens complémentaires. L'ONG rapporte que les journalistes ont été pris à partie par les policiers lorsqu'ils ont vu les journalistes filmer. Ils se sont "jetés sur John Mwamba en le rouant de coups avant d'arracher sa caméra", et ils ont par la suite "molesté" Françoise Lumbu. Ils ont par ailleurs "braqué des armes" sur les journalistes pour les "contraindre à cesser de réaliser leur reportage". JED "élève une vigoureuse protestation contre cette agression injustifiée de professionnels des médias qui n'ont commis aucune (...) infraction". Elle demande à la justice militaire de Kolwezi, saisie par la RTMa, de ne pas laisser cet "incident" impuni afin de "décourager d'autres actes du genre qui ont tendance à se multiplier". L'ONG a estimé que l'année 2012 avait été une année "record" en termes d'atteintes à la liberté de la presse en RDC. Elle dit avoir "documenté au moins 184 cas d'atteintes diverses au droit d'informer et d'être informé", dont 78 cas de censure et 59 arrestations ou détentions de journalistes. "Seule note positive, pour la première fois depuis huit ans, aucun cas d'assassinat de journaliste n'a été enregistré en 2012, avait-elle souligné. Par contre, les arrestations, menaces, agressions des journalistes, les censures contre les médias se sont considérablement accrues." Kolwezi est située à environ 300 km au Nord-Ouest de Lubumbashi, capitale économique de la RDC et première ville de la riche province minière du Katanga.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'Africa sport bat l'Asec mimosas sur le score de 1 but à 0

USA : Donald Trump sera renvoyé en procès pour destitution après un vote du Congrès américain

RDC : Tshisekedi "déclare la guerre" à la corruption devant les parlementaires congolais

Les parents d'élèves et les parlementaires s'opposent aux congés anticipés

La CPI sensibilise les populations sur la lutte contre l’impunité à Duékoué