Centrafrique: Catherine Samba Panza enfin dans le vif du sujet après la prestation de serment
0
 

Écouter
Publicite
Centrafrique: Catherine Samba Panza enfin dans le vif du sujet après la prestation de serment

Centrafrique: Catherine Samba Panza enfin dans le vif du sujet après la prestation de serment

Oeildafrique.com | Lu 4873 fois | Publié

Catherine Samba Panza a pris ses fonctions jeudi après avoir prêté serment sur la constitution. Elue lundi par le parlement de la transition, la nouvelle présidente centrafricaine de transition (59 ans) est la première femme à accéder à ce poste en Centrafrique.

La cérémonie de prestation de serment a eu lieu au palais de l’Assemblée nationale, où siège le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire), en présence notamment du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, et du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. Mme Samba-Panza a juré sur la Constitution centrafricaine devant les magistrats de la Cour constitutionnelle provisoire. « Je jure devant Dieu et devant la Nation d’observer scrupuleusement la charte constitutionnelle de transition, de garantir l’indépendance de la justice, l’intégrité du territoire, de préserver la paix (…) de conserver l’unité nationale sans aucune considération d’ordre ethnique, régional, religieux, confessionnel », a-t- elle déclaré solennellement. Catherine Samba Panza s’est également engagée à n’oeuvrer que pour l’intérêt national et non à des fins personnelles. Quelques heures avant sa prestation de serment, Catherine Samba Panza a reçu en audience, Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française. La présence de ce dernier en Centrafrique ce jour est, selon la nouvelle présidente du pays, un signal fort de la France et de son président François Hollande de vouloir m’accompagner dans ma mission. « Sans l’intervention de la force Sangaris, je ne sais pas où le pays serait aujourd’hui. Je suis profondément reconnaissante à la France », a-t-elle ajouté. Laurent Fabuis a, pour sa part, félicité la nouvelle présidente. « Nous avons su qu’une femme remarquable serait à la tête de ce pays. Nous sommes et nous serons à vos côtés », a-t-il déclaré. Après sa prestation de serment, Catherine Samba Panza devra nommer rapidement son Premier ministre. Le gouvernement doit être prêt d’ici le début de la semaine prochaine afin de relever le défi de restaurer la paix après des mois de haines intercommunautaires et de violences. Mercredi, Mme Samba Panza a indiqué qu’elle va s’attaquer au fléau des groupes armés qui sont à la base du chao sécuritaire dans lequel le pays est plongé depuis des mois. Elle assure qu’il faut réfléchir à un autre avenir aux jeunes qui prennent les armes par des programmes de réinsertion. Elle devra également relancer l’administration pour remettre le pays sur les rails. Le gros challenge reste le manque de moyens financiers.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

33 nouveaux cas de Covid-19 et 21 guéris déclarés ce jour en Côte d'Ivoire

Burkina: le président Kaboré déclare avoir reçu les félicitations du chef de l'opposition

L’OMS appelle les pays africains à intensifier leur préparation à la vaccination contre la COVID-19

Une action de salubrité de la police à l’hôpital général de Tanda

Décès du commandant de l’armée guinéenne en poste à la frontière de Gbéléban

Publicite
Publicite