Un syndicat de la presse demande un "Plan Marshall" pour les médias ivoiriens
0
 

Écouter
Un syndicat de la presse demande un

Un syndicat de la presse demande un "Plan Marshall" pour les médias ivoiriens

AIP | Lu 1035 fois | Publié

Le Syndicat national des professionnels de la presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI) souhaite un "Plan Marshall" pour les médias ivoiriens afin de sortir ceux-ci du "sinistre généralisé" dans lequel ils sont plongés depuis un certain temps.

"Considérant le rôle stratégique de la presse et des médias dans l’économie nationale, le renforcement de la démocratie et la préservation de la paix sociale (…), le SYNAPPCI recommande, avec insistance, au gouvernement ivoirien, d’adopter un programme spécial d’investissement dans le secteur des médias dénommé Plan Marshall pour les médias ivoiriens", a indiqué le syndicat dans une recommandation sanctionnant la 2e AG tenue du 1er au 2 mars à Bingerville, et dont l’AIP a reçu copie ce mardi.

Selon le SYNAPPCI, il appartient à l’Etat "de créer les conditions d’épanouissement de tous les secteurs d’activité" d’où cette adresse au gouvernement pour également l’adoption d’un statut propre aux professionnels des radios de proximité qui garantisse leur droit à un travail décent". Mais aussi, la vulgarisation des nouvelles lois sur la presse et l’audiovisuel, votées en décembre 2017 et promulguées en janvier , et l’adoption d’un programme spécial d’investissement dans le secteur des médias.

"Quel SYNAPPCI face aux mutations dans le secteur des médias en Côte d’Ivoire ?", tel était le thème de cette AG placée sous le parrainage du ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Jean Claude Kouassi et la présidence du ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Koné Bruno.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 55 millions de résultat net pour une société coopérative de Méagui

Démarrage de la phase 2 du programme d’appui au foncier rural à Kani

Les travaux de bitumage de la route Tabou-Prollo, longue de 28 Km, débutés en janvier 2016 en phase d’achèvement

La population sensibilisée sur la mission du médiateur régional à Madinani

La résidence du sous-préfet de Grabo en réhabilitation huit ans après la crise postélectorale