Le festival culturel « Adayé Kessié » de Tabagne sous le signe des alliances inter-ethniques
0
 

Écouter
Le festival culturel « Adayé Kessié » de Tabagne sous le signe des alliances inter-ethniques

Le festival culturel « Adayé Kessié » de Tabagne sous le signe des alliances inter-ethniques

Aip | Lu 1405 fois | Publié

La célébration de la troisième édition de l’ « Adayé Kessié » de Tabagne, à 40 km de Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo), le festival marquant la fin des fêtes de l’igname dans le royaume Bron, a été placée sous le signe des alliances inter-ethniques.

Selon le commissaire général du festival, Bini Ouattara Daouda, les alliances inter-ethniques sont un pacte de non-agression signé entre les ancêtres pour la stabilité des relations entre les peuples.

« L’alliance inter-ethniques est un facteur de paix qui apporte la joie et le vivre entre nous », a-t-il expliqué, invitant les alliés du peuple Bron, invités au festival, à être des ambassadeurs qui prônent la paix en Côte d’Ivoire. Le commissaire général du festival s’est félicité de la mise en place de la fondation « Adayé Kessié » en vue de sauvegarder et de promouvoir le patrimoine culturel Bron.

Le commissaire général a fait savoir que la Fondation a pour objectif également de renforcer les liens d’intégration entre les Bron de Côte d’Ivoire et ceux du Ghana, et d’appuyer la bonne gouvernance de la chefferie traditionnelle Bron et contribuer à l’éclosion du tourisme régional.

Le royaume Bron comprend les provinces Ahinifié, Pinango, Foumassa, Angovia et Akidom.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La jeunesse de Dabakala appelée à soutenir les efforts de développement du président Ouattara

Deux enfants décédés à Grand-Morié suite à une intoxication alimentaire

La construction d’un foyer d’accueil, une nécessité pour pallier les grossesses en milieu scolaire à Niakara (Responsable Ong)

Les deux communautés en conflit à Béoumi s’engagent dans une paix perpétuelle

Bouna : Des jeunes font tomber des bâches sur des invités à l’intronisation d’un chef pour manifester leur opposition à cette cérémonie