Aristide Koné : '' l’art est un beau fruit de paix''
0
 

Écouter
Aristide Koné : '' l’art est un beau fruit de paix''

Aristide Koné : '' l’art est un beau fruit de paix''

Didier N'Doli |d.ndoli@rti.ci | Lu 1067 fois | Publié

Chaque jour, Aristide peint avec la ferme conviction de peindre à chaque fois un meilleur regard, un paysage calme, une paix, une union, une réconciliation. Un challenge qu'il cherche à relever pour participer selon lui au développement de son pays, la Côte d'Ivoire.

"La crise s'est révélée à moi comme un véritable fouet au plus profond de mes entrailles. Et pourtant, j'ai compris que si chacun à son petit niveau essayait de pardonner et d'aller au-delà de ses frustrations, c'est non seulement le pays qui retrouverait la paix mais c'est surtout la jeunesse qui en profiterait", explique Aristide Koné. Les mots ont un effet catharsis pour lui et l'art dans toute sa forme façonne la matière pour dévoiler un sentiment, une idée... Un quart de siècle est passé pour Aristide, jeune garçon réservé et plein d'énergie amoureux d'art plastique. ''De 2008 jusqu'en octobre 2013, je vivais au Maroc en tant qu’étudiant en marketing international. J'utilisais mes moments libres pour faire de la peinture à la maison, c'était pour moi une distraction. Et grâce à certains peintres marocains, j’ai pu adhérer au Symposium des jeunes peintres de Rabat''. confie l'artiste. La peinture est tout simplement l’art par lequel Dieu me permet de m’exprimer ''J'aime aborder des thèmes variés tels que la peinture animalière, le portrait, la nature morte, le paysage, la peinture naïve, et aussi de l’expressionnisme''. "Mon art quant à lui est tout autre", affirme Aristide Koné. C'est de la peinture à huile sur le velours. Une peinture réalisée sous fond de toile blanche, inspirée par des dessins animés, des paysages, des livres, de la foi et de l'envie de créer. Mon désir était d'avoir un style particulier et des portraits j'en ai fait... ''J’ai eu à faire les portraits des 5 présidents de la république de Côte d’Ivoire et eu la chance de faire le portrait de Nelson Mandela, BaraK Obama et de plusieurs artistes musiciens Africains tels que Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly, Magic System, Meiway, Bétika, Joëlle C, Constance, Béatrice Gnoupalé, Fally Ipupa, Pacience Dabany, Oumou Sangaré, Salif Kéita et de plusieurs footballeurs comme Eto’o Fils, Messi, Cristiano Ronaldo, et bien d'autres''. Un secteur où l'investissement est quasi inexistant. Personne ne met d'argent dans les arts. Les Musées d'expositions, les grandes salles se faisant rares, la peinture en Côte d'Ivoire est encore au stade primaire. Avec les talents tels que Jacob Bleu et bien d'autres, la peinture Ivoirienne qui ont déjà émergé, le jeune peintre garde espoir et répond ''qu'il a pour objectif premier d'y remédier en enseignant mon style particulier à mes frères et sœurs ivoiriens. En créant une association des jeunes peintres ivoiriens en vu de les encourager dans leur travail et leur permettre de mieux se faire connaitre pour vendre leurs œuvres''. ''Et je compte aussi organiser une exposition profonde d’amour, de paix, de réconciliation, pouvant réunir les personnes dont j’ai fait le portrait et qui sont des ambassadeurs de l’Afrique et de la Côte d’Ivoire'', ajoute-t-il. Nous sommes déjà à 2014 et l'horizon 2020 nous fait face. Les œuvres de l'esprit, œuvres méconnues, sous estimées par nombre de personnes peuvent participer, selon Aristide Koné au développement de la Côte d'Ivoire car
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les directeurs d’écoles primaires de Séguéla s’engagent à ne militer dans aucun syndicat

Grève dans l’éducation : les sanctions très bientôt appliquées (ministère)

Les coûts directs des accidents de travail estimés à 8 milliards par an en Côte d’Ivoire

Fin du couvre-feu instauré à Béoumi suite aux affrontements intercommunautaires

Le préfet de Toumodi exprime la compassion du gouvernement aux populations de Kocoumbo