L’épargne que nous mobilisons sert à faire face aux obligations régaliennes de la Puissance Publique (Lassina Fofana, Directeur général de la Caisse de Dépôts et Consignations)
0
 

Écouter
Publicite
L’épargne que nous mobilisons sert à faire face aux obligations régaliennes de la Puissance Publique (Lassina Fofana, Directeur général de la Caisse de Dépôts et Consignations)

L’épargne que nous mobilisons sert à faire face aux obligations régaliennes de la Puissance Publique (Lassina Fofana, Directeur général de la Caisse de Dépôts et Consignations)

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 4273 fois | Publié

Le Salon de l’Epargne, de l’Investissement et du Patrimoine s’est ouvert hier mardi 20 novembre à Abidjan au Sofitel Ivoire. Pendant deux jours, professionnels de la banque, de l’assurance, de la finance et de la gestion du patrimoine vont se prononcer sur la question de l’épargne au cours de sessions plénières, animations thématiques et master class. Une occasion pour Lassina Fofana de mieux faire connaitre la Caisse de Dépôts et Consignations (CDC-CI) dont il est le Directeur général.

Au cours de la session d’ouverture qui avait pour thème « L’épargne comme solution de financement de nos économies », l’on a pu en apprendre davantage sur la CDC-CI. Expliquant le mode de fonctionnement de la Caisse de Dépôts et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI) qu’il dirige, Lassina Fofana a expliqué qu’elle a été créée par l’Etat pour « essayer de mobiliser, capter, collecter des ressources additionnelles pour le PND ». Elle se donne donc les moyens pour l’atteinte de ses objectifs en assurant la sécurisation des fonds publics et privés tel que défini par la loi. « Nous sécurisons les avances sur consommation. Ce sont des ressources longues que nous récupérons et réinjectons dans l'économie dans l'intérêt général » a-t-il dit.

N’étant pas une banque, la CDC-CI n’est donc pas soumise à la loi bancaire mais a mis en place une politique concernant ses investissements. « Nous mettons en place des règles pour établir la confiance. L’épargne que nous mobilisons sert à faire face aux obligations régaliennes de la Puissance Publique » a-t-il ajouté avant de conclure en disant que « la CDC-CI ne contraint personne car les ressources qu'elle collecte existe déjà ».

Au cours de cette session plénière, Lassina Fofana avait à ses côtés Delphine Traoré (Directrice des opérations à Allianz Africa), Denis Charles Kouassi (DG de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale), Cedric Achille Mbeng Mezui de la Banque Africaine de Développement (BAD) et Aymeri Villebrun (DG Société Générale CI). Le Salon de l’Epargne, de l’Investissement et du Patrimoine prend fin dans la soirée de ce mercredi 20 novembre 2019.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Je vais créer un fonds pour le financement des études supérieures (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle de 2020)

Virus: 46 millions de Français sous couvre-feu, plus de 10.000 morts en Allemagne

Le chef de la diplomatie française va discuter paix et sécurité à Bamako

Guinée: Alpha Condé remporte la présidentielle avec 59% des voix (commission électorale)

Une milice veut faire de Dabou sa base arrière (Gendarmerie)

Publicite
Publicite