Le Plan Cadre des Nations Unies pour l'aide au développement 2013-2015 en Côte d'Ivoire signé.
0
 

Écouter
Publicite
Le Plan Cadre des Nations Unies pour l'aide au développement 2013-2015 en Côte d'Ivoire signé.

Le Plan Cadre des Nations Unies pour l'aide au développement 2013-2015 en Côte d'Ivoire signé.

Didier N'Doli|d.ndoli@rti.ci | Lu 4902 fois | Publié

Le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies (SNU) et le Ministre d'Etat, Ministre ivoirien du plan et du développement, Mabri Toikeusse ont procédé à la présentation des résultats de l'UNDAF 2012 et à la signature pour un plan 2013-2015 hier mardi 02 avril 2013 à Abidjan.

Fruit de nombreuses concertations avec le Gouvernement ivoirien, le plan cadre des Nations Unies pour l'aide au développement (UNDAF) 2013-2015 est un cadre stratégique commun des activités opérationnelles du Système des Nations Unies (SNU), en réponse aux priorités nationales inscrites dans le document de stratégie de réduction de la pauvreté. "La cérémonie de ce jour, consacrée à la présentation des principaux résultats de l’UNDAF 2012 et à la signature de ce plan révisé pour la période 2012-2015 est la réponse positive au souhait exprimé par le Gouvernement" , a souligné le Ministre d'Etat , Ministre du Plan et de Développement en ajoutant que cette action est la matérialisation de la bonne coopération entre le Système des Nations Unies et le Gouvernement, gage de stabilité et développement de notre pays. L'UNDAF permettra de soutenir l'engagement de l'Etat Ivoirien pour une sortir de crise plus sûre et plus aisée. Les axes stratégiques prioritaires de l’UNDAF révisé 2013-2015 sont la consolidation de la paix, la protection des Droits de l’Homme, la Gouvernance, la création d’emplois sans oublier l’augmentation des revenus et le développement durable, ainsi que les services sociaux de base. Il est à noter que beaucoup de progrès ont été déjà accomplis par le gouvernement Ivoirien. Au plan social, l’enseignement primaire avec un taux net de scolarisation qui a augmenté de près de 10 points entre 2006 et 2012 (55.1% à 63.6%), le taux de prévalence au niveau de la lutte contre le VIH/SIDA est passé de 6.9% en 2000 à 3.4% en 2010 et le taux d’accès à l’eau potable est passé de 36.4% en 1993 à 61% en 2008.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite