Le PIB africain dépasse désormais les 1.000 dollars (500.000 Frs CFA) par habitant
0
 

Écouter
Le PIB africain dépasse désormais les 1.000 dollars (500.000 Frs CFA) par habitant

Le PIB africain dépasse désormais les 1.000 dollars (500.000 Frs CFA) par habitant

AFP | Lu 1023 fois | Publié

RABAT, 30 mai 2013 (AFP) - Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, a affirmé jeudi à Marrakech, au Maroc, que le PIB moyen en Afrique dépassait désormais "la barre des 1.000 dollars par habitant", tout en soulignant les défis à venir.

"Pour la première fois, le PIB par habitant de l'Afrique dépasse la barre des 1.000 dollars", a déclaré M. Kaberuka lors de l'ouverture des travaux officiels des Assemblées annuelles de la BAD. "Le PIB réel africain a doublé en l'espace de 12 ans" et "la pauvreté extrême est sur le déclin", a-t-il ajouté. Au cours des dernières années, le continent "a démenti les discours pessimistes", a encore fait valoir le dirigeant rwandais, notant que le taux de croissance moyen en 2012 avait atteint 6,6%. Pour autant, l'Afrique a besoin d'un taux persistant d'au moins 7% durant "probablement deux décennies" pour accompagner son important accroissement démographique, a signalé Donald Kaberuka, déplorant notamment les problèmes d'accès à l'emploi alors que "10 à 12 millions de jeunes arrivent sur le marché du travail chaque année". Selon un rapport international présenté à Marrakech, la croissance en Afrique devrait atteindre 4,8% en 2013 puis 5,3% en 2014. "L'Afrique subsaharienne compte encore 52 millions d'enfants non scolarisés", a également clamé M. Kaberuka, soulignant "l'énorme déficit d'infrastructures". Cette question des infrastructures a été largement traitée au lors des premiers jours des Assemblées. Placé sous le thème de la "Transformation structurelle de l'Afrique", cet événement rassemble jusqu'à vendredi plus de 2.500 personnalités dont plusieurs chefs d'Etat africains. "Le concept d'émergence que nous prônons (...) doit s'appuyer sur une population éduquée, formée, ouverte et tolérante, terreau d'une classe moyenne (...) qui sera majoritaire à l'horizon 2025", a estimé le président gabonais Ali Bongo, l'un des participants, cité par l'agence marocaine MAP. Le rendez-vous de Marrakech doit par ailleurs acter le retour du siège de la BAD à Abidjan, délocalisé durant une décennie à Tunis en raison de l'instabilité politique en Côte d'Ivoire. "Si tout se passe comme prévu, nous célèbrerons l'an prochain notre 50e anniversaire depuis notre siège d'Abidjan", a déclaré Donald Kaberuka. gk/ob/vl
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Samba Coulibaly, ex-maire élu de Daloa, nommé représentant du Président de la République au Conseil d'Administration du BNETD.

Lancement de la plateforme Refinitiv de Thomson Reuters pour la diffusion des flux des données boursières à Abidjan.

N'Gouan Aka Mathias, ex-Maire de Cocody, nommé représentant du Président de la République au Conseil d'Administration de la Poste de Côte d'Ivoire.

La réouverture de la poste de Tafiré permet l’accès des habitants à la presse écrite

Des populations de Dabakala suggèrent le raccordement de cette localité au fleuve Comoé pour résoudre les problèmes d’approvisionnement eau courante