Le FMI invite le gouvernement ivoirien à réduire le gré à gré dans la passation des marchés publics
0
 

Écouter
Le FMI invite le gouvernement ivoirien à réduire le gré à gré dans la passation des marchés publics

Le FMI invite le gouvernement ivoirien à réduire le gré à gré dans la passation des marchés publics

APA | Lu 1329 fois | Publié

La Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a invité, mercredi, le gouvernement ivoirien, à « réduire la part du gré à gré dans la passation des marchés publics».

La patronne du FMI qui s’exprimait depuis Paris par vidéo conférence à l’ouverture de la quatrième édition du Forum Investir en Côte d’Ivoire (ICI 2014) qui se tient à Abidjan, a indiqué que pour atteindre l’émergence économique tant recherchée, la Côte d’Ivoire se devait de faire des efforts dans le cadre notamment de «la réduction de la part du gré à gré dans la passation des marchés, l’amélioration de la gouvernance, une meilleure administration fiscale et l’élimination des subventions non ciblées surtout dans le domaine de l’énergie». Avant elle, Ousmane Diagana, le nouveau Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, la Guinée et le Burkina Faso et la sous-région, avait annoncé, lundi, l’audit de tous les marchés passés gré à gré par l’Etat ivoirien, sans toutefois indiquer la période pendant laquelle se tiendra cette opération. Les institutions de Bretton Woods, tout en reconnaissant la légalité du « gré à gré » craignent que des limites aient été dépassées. « Nous allons auditer tous les marchés gré à gré passés afin de comprendre ce qui s’est passé », car « même prévu par le code des marchés » le gré à gré ne doit pas « dépasser un certain seuil », avait martelé M. Diagana. Christine Lagarde a aussi suggéré aux gouvernants d’« emprunter prudemment », tout en leur préconisant de « maintenir un cadre incitatif » caractérisé par « la paix et la réconciliation nationale », et surtout à « poursuivre » la politique de réformes pour « l’amélioration du climat des affaires ». Le Forum économique international ICI 2014, qui se tient jusqu’à samedi dans la capitale économique ivoirienne enregistre la participation de plus de 3100 hommes et femmes d’affaires issus de plus d’une centaine de pays. Organisé sous le thème « le secteur privé, levier d’une intégration régionale réussie, moteur de croissance pour la Côte d’Ivoire », ICI 2014 est le lieu pour promouvoir les opportunités considérables d’investissements du pays auprès des partenaires financiers et industriels et échanger sur les reformes structurelles à mettre en œuvre pour accompagner l’élan économique de la Côte d’Ivoire. Les travaux de cet événement, seront meublés par cinq conférences, 15 sessions thématiques sectorielles autour des thèmes principaux comme «l’agro-business », « les infrastructures économiques et Partenariat Public-Privé (PPP) », « Promotion des PME » et les « énergies renouvelables». Le Forum qui est co-présidé par le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, et le vice-président nigérian, Maohamed Namadi Sambo, se déroule également en présence du vice-président du Ghana, du Premier ministre du Burkina Faso ainsi que des Vice-présidents de la Banque mondiale. Le Forum ICI a signé son retour après 15 ans d’interruption due à la situation sociopolitique de crise qu’a connue le pays pendant cette période. Les trois premières éditions (1995, 1997 et 1999) ont connu un réel succès.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Somalie: 5 morts dans une attaque shebab contre un camp militaire

Le Nigeria allège les conditions d'obtention de visas pour les Africains

Les commerçants et opérateurs économiques de la région du Worodougou sensibilisés sur la contrefaçon

La Côte d’Ivoire se dote d’un document d’orientation en matière de diplomatie économique

Le commissaire de police de Kouto instruit les élèves sur les dangers de la drogue