Impôts: Abinan pascal donne les grandes mesures de 2014
0
 

Écouter
Impôts: Abinan pascal donne les grandes mesures de 2014

Impôts: Abinan pascal donne les grandes mesures de 2014

Marie-Claire Morokro | m.marieclaire@rti.ci | Lu 1335 fois | Publié

Il n’y a pas eu d’augmentation de taxe, ni de création de nouvelles taxes de manière générales, selon Pascal Kouakou Abinan, hier au Plateau, lors d’un petit-déjeuner de presse.

Selon le directeur général des impôts, l’annexe fiscale pour la gestion 2014, qui s’inscrit dans la logique du régulateur économique, en modulant le niveau des prélèvements obligatoires et en mettant en œuvre des incitations fiscales prévoit de nombreuses mesures. « L’annexe fiscale 2014 proroge cette période au 31 janvier de chaque année » a-t-il dit Les entreprises de télécommunication et de technologies de l’information et de la communication en plus des impôts de droit commun, supportent plusieurs taxes dont celle sur les télécoms au taux de 3% sur le C.a.h.t (chiffres d'affaire) des entreprises de téléphonie. «Il s’agit donc du relèvement de 25% à 30% du taux de l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (Bic) applicable aux entreprises dudit secteur. Celles qui transfèrent des dividendes hors de la Côte d’Ivoire, sont obligées de souscrire 20% du montant transféré en bons du trésor public», a précisé M. Abinan. Il a par ailleurs insisté que ces mesures visent au renforcement de la lutte contre la fraude fiscale, au renforcement de la qualité du service et de l’environnement des affaires. De ce fait il a averti qu’il ne pardonnera pas à celui qui se fera prendre.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Somalie: au moins 4 morts dans une attaque shebab, plusieurs Turcs blessés

Retour au Bénin de 28 objets appartenant aux anciens rois d'Abomey

Libye: les proHaftar bloquent les principaux terminaux pétroliers (compagnie)

Sept pays africains (Togo, Congo-Brazzaville, Ouganda, Niger, Sénégal, Ghana, Gambie) s'engagent à criminaliser le trafic de faux médicaments

La Tanzanie va relocaliser 36 lions après des attaques contre humains et bétail