Le ministère ivoirien des Eaux et Forêts va intensifier les contrôles sur l\'exploitation des essences rares.
0
 

Écouter
Le ministère ivoirien des Eaux et Forêts va intensifier les contrôles sur l\'exploitation des essences rares.

Le ministère ivoirien des Eaux et Forêts va intensifier les contrôles sur l\'exploitation des essences rares.

Ouattara Lacinan | Lu 3144 fois | Publié

Le trafic frauduleux du bois de vêne et de teck s'est accentué en Côte d'Ivoire. Le ministères des Eaux et Forêts a procédé de 2011 à 2012 à des saisies et poursuites d’envergure . En janvier 2012, un arrêté interdisant l’exploitation et l’exportation du bois de cette essence forestière même été pris. Malgré cela, les trafics continuent. Face à cette situation, des mesures énergiques viennent d'être prises. C'est l'information communiquée lors d'une déclaration. “L’exploitation frauduleuse du bois de vêne, une essence de nos savanes qui a acquis une valeur commerciale sans commune mesure, s’est poursuivie au dessus du 8ème parallèle, avec son corollaire de destruction des écosystèmes fragiles, de savane, de fuite de devises et de perte fiscale massive” souligne le ministère dans sa déclaration. Des opérations de traque sont en cours et des arrestations majeures sont faites aux dires du ministre ivoirien des Eaux et Forêts Nabo Clément . A ce niveau, il a fallu une collaboration entre les services de la Police, de la Gendarmerie, des Douanes, des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire et des services Portuaires.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | La CPI ordonne le maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles blé Goudé

Algérie: l'élection présidentielle fixée au 18 avril (présidence)

Bouna : Un cultivateur prend 20 ans de prison pour tentative de vol à main armée

La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs

Des femmes d’Aboisso exportent le savon “Kabakrou” dans la sous-région