Le ministère ivoirien des Eaux et Forêts va intensifier les contrôles sur l\'exploitation des essences rares.
0
 

Écouter
Le ministère ivoirien des Eaux et Forêts va intensifier les contrôles sur l\'exploitation des essences rares.

Le ministère ivoirien des Eaux et Forêts va intensifier les contrôles sur l\'exploitation des essences rares.

Ouattara Lacinan | Lu 3267 fois | Publié

Le trafic frauduleux du bois de vêne et de teck s'est accentué en Côte d'Ivoire. Le ministères des Eaux et Forêts a procédé de 2011 à 2012 à des saisies et poursuites d’envergure . En janvier 2012, un arrêté interdisant l’exploitation et l’exportation du bois de cette essence forestière même été pris. Malgré cela, les trafics continuent. Face à cette situation, des mesures énergiques viennent d'être prises. C'est l'information communiquée lors d'une déclaration. “L’exploitation frauduleuse du bois de vêne, une essence de nos savanes qui a acquis une valeur commerciale sans commune mesure, s’est poursuivie au dessus du 8ème parallèle, avec son corollaire de destruction des écosystèmes fragiles, de savane, de fuite de devises et de perte fiscale massive” souligne le ministère dans sa déclaration. Des opérations de traque sont en cours et des arrestations majeures sont faites aux dires du ministre ivoirien des Eaux et Forêts Nabo Clément . A ce niveau, il a fallu une collaboration entre les services de la Police, de la Gendarmerie, des Douanes, des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire et des services Portuaires.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La société civile s’outille pour la lutte contre la traite des êtres humains

Près de 300 médailles et plusieurs trophées dans les arts martiaux dans la région de Gbêkê en 2018

Des journées portes ouvertes au lycée moderne de Sakassou

Dépôts d'argent suspects: l'aîné de Bolsonaro parle d'une transaction immobilière

Nigeria: 4 soldats tués, l'armée repousse une série d'attaques de Boko Haram