Liberia: arrestation d'un chef de guerre impliqué dans des violences en Côte d'Ivoire
0
 

Écouter
Liberia: arrestation d'un chef de guerre impliqué dans des violences en Côte d'Ivoire

Liberia: arrestation d'un chef de guerre impliqué dans des violences en Côte d'Ivoire

AFP | Lu 1733 fois | Publié

Un chef de guerre libérien impliqué dans des violences en Côte d\'Ivoire où des soldats de l\'ONU avaient été tués en juin a été arrêté dans le nord du Liberia, a annoncé jeudi à l\'AFP le ministre libérien de l\'Information, Lewis Brown.

"La police a arrêté Bobby Shappy Julu dans la nuit du lundi au mardi. Il se trouve actuellement à la police où des enquêtes préliminaires sont en cours", a déclaré M. Brown. Cet homme, qui figurait sur une liste de dix personnes recherchées par le gouvernement libérien depuis juin après une attaque dans le Sud-Ouest ivoirien ayant fait 18 morts, dont sept Casques bleus nigériens, a eté arrêté à Ganta (nord), non loin de la frontière ivoirienne, et transféré à Monrovia. Le 17 juillet, le Liberia avait annoncé l'arrestation de trois personnes liées à ces violences. Deux autres s'étaient rendues et une autre avait été arrêtée en septembre. "Bobby Shappy est le principal cerveau du groupe. Son arrestation est très significative", a précisé une source policière à l'AFP. L'annonce de son arrestation survient le jour d'une visite prévue à Abidjan de la présidente libériene Ellen Johnson Sirleaf. L'instabilité en Côte d'Ivoire, où diverses attaques menées notamment à partir du Liberia se sont produites ces derniers mois, est considérée par l'ONU comme une menace pour les deux pays. Le Conseil de sécurité leur a demandé le 17 septembre une meilleure collaboration dans la surveillance de leur frontière commune, afin que les rebelles ne la traversent pas pour trouver refuge dans le pays voisin. Le gouvernement ivoirien a réclamé l'extradition de six civils ivoiriens arrêtés au Liberia après l'attaque le 13 août d'un poste de l'armée ivoirienne dans la localité de Pekambly, près de la frontière.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le préfet de Nassian menace de fermer le marché si les mesures de prévention contre le coronavirus n’y sont pas respectées.

Covid 19 : les présidents de jeunes de Tanda appelés à s’éloigner des folles rumeurs

Le préfet de Korhogo appelle la population à signaler les cas suspects de coronavirus

Covid 19 : le nombre de personnes infectées en Côte d’Ivoire passe à 245

Le marché de Lakota parti en fumée