La visite d'Obama va renforcer les réformes en Birmanie (Gouvernement)
0
 

Écouter
	 La visite d'Obama va renforcer les réformes en Birmanie (Gouvernement)

La visite d'Obama va renforcer les réformes en Birmanie (Gouvernement)

AFP | Lu 1514 fois | Publié

La visite en Birmanie dans quelques jours du président américain Barack Obama permettra de renforcer le rythme des réformes politiques en cours dans le pays asiatique, s\'est réjoui samedi le régime de Naypyidaw.

Pour son premier voyage à l'étranger depuis sa réélection, Obama doit rencontrer le 19 novembre le président Thein Sein, crédité de spectaculaires réformes depuis son arrivée au pouvoir il y a un an et demi, et la lauréate du prix Nobel de la paix et chef de file de l'opposition, Aung San Suu Kyi. La visite "va renforcer la détermination du président Thein Sein de poursuivre" les réformes, a estimé Zaw Htay, porte-parole de la présidence, selon lequel la décision du chef de l'Etat doit être interprétée comme son "soutien concret au processus de démocratisation". M. Obama avait le premier décidé en 2009 de rouvrir le dialogue avec la junte alors au pouvoir, dans l'espoir de la convaincre de faire des réformes. Depuis, les militaires ont cédé la place en mars 2011 à un régime d'anciens généraux qui ont changé le visage du pays. Le pouvoir a notamment libéré des centaines de prisonniers d'opinion et permis le retour au cœur du jeu politique de Suu Kyi, élue députée en avril lors de législatives partielles. Les États-Unis ont du coup mis fin à la plupart des restrictions sur leurs investissements en Birmanie. Un nouvel ambassadeur est en poste depuis juillet, une première depuis 22 ans, et Washington a annoncé sa volonté de lever l'interdiction des importations de produits birmans.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Virus en RDC: confinement total du centre des affaires de Kinshasa

Algérie: un an ferme contre un opposant politique, militant du "Hirak"

Cameroun: sept civils tués par deux kamikazes de Boko Haram (sources policière et administrative)

Zimbabwe: la police accusée de violences contre un journaliste

Mali: au moins 20 soldats tués dans une attaque attribuée aux jihadistes (élus locaux)