Après la Chine, l'Inde démonétise le bitcoin
0
 

Écouter
Publicite
Après la Chine, l'Inde démonétise le bitcoin

Après la Chine, l'Inde démonétise le bitcoin

LaTribune | Lu 4886 fois | Publié

La principale plateforme de transaction de bitcoins en Inde a annoncé ce vendredi qu'elle suspendait ses opérations après une mise en garde de la banque centrale du pays. Des évènements qui rappellent ce qui s'est passé en Chine il y a quelques semaines où le cours du Bitcoin s'est effondré en quelques heures.

Le bitcoin semble être entré dans une période agitée. En Inde, la principale plateforme de transaction de la monnaie virtuelle a annoncé ce vendredi qu'elle suspendait ses opérations. Et celles-ci ne reprendront pas "tant que ne sera pas défini plus clairement le cadre réglementaire dans lequel nous pouvons opérer" a précisé BuySellBitCo.in sur son site internet. Cette plateforme enregistrait pour environ 12 millions de roupies de transactions par mois (140.000 euros), selon la presse indienne, et le dernier taux publié par ce site proposait un bitcoin pour 48.039 roupies. La banque centrale indienne s'inquiète de la "forte volatilité" du bitcoin Cette annonce ne tombe pas du ciel. Le 24 décembre, la banque centrale indienne (RBI) a émis une mise en garde sur le risque de spéculation sur le bitcoin, relevant que cette monnaie virtuelle n'était adossée à aucun actif ni activité réels. "Les monnaies virtuelles ne reposent sur aucun actif et en tant que tel, leur valeur peut-être sujette à la spéculation", a averti la RBI qui met en avant "la forte volatilité" de ces monnaies virtuelles. Aucune interdiction ou limitation des échanges de bitcoin n'a cependant été ordonnée. Le même scénario qu'en Chine? Des évènements qui rappellent ce qui s'est passé en Chine il y a quelques semaines. Début décembre, un avertissement de la Banque centrale interdisant aux établissements financiers toute transaction en bitcoins avait fait plonger le cours de la monnaie virtuelle. Et le scénario s'était reproduit deux semaines plus tard après que les autorités chinoises ont interdit aux principales plateformes de paiement toute opération utilisant le bitcoin comme support. L'Inde va-t-elle devenir la prochaine zone de turbulence de cette monnaie virtuelle ? Réponse dans les prochains jours.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

33 nouveaux cas de Covid-19 et 21 guéris déclarés ce jour en Côte d'Ivoire

Burkina: le président Kaboré déclare avoir reçu les félicitations du chef de l'opposition

L’OMS appelle les pays africains à intensifier leur préparation à la vaccination contre la COVID-19

Une action de salubrité de la police à l’hôpital général de Tanda

Décès du commandant de l’armée guinéenne en poste à la frontière de Gbéléban

Publicite
Publicite