Yémen: limogeage du ministre de l'Intérieur et d'un chef du renseignement
0
 

Écouter
Yémen: limogeage du ministre de l'Intérieur et d'un chef du renseignement

Yémen: limogeage du ministre de l'Intérieur et d'un chef du renseignement

AFP | Lu 1324 fois | Publié

Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a limogé le ministre de l'Intérieur et le chef du service des renseignements politiques après l'escalade des violences dans le pays, a annoncé l'agence officielle Saba samedi.

M. Hadi a dénoncé en février les lacunes des services de sécurité dans son pays, où le réseau Al-Qaïda a profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011 pour y renforcer son emprise multipliant les attaques contre les forces de l'ordre. Le président a nommé Abdo Tareb pour remplacer Abdelqader Qahtan à l'Intérieur et le général Jalal al-Rwechane à la place de Ghaleb al-Qamech à la tête du renseignement politique, a précisé Saba. Il a dans le même temps nommé Khaled Bahhah pour remplacer le ministre démissionnaire du Pétrole Ahmed Abdallah Dares, selon la même source. Selon des sources politiques, les changements à l'Intérieur et à la tête du renseignement politique ont été décidés après la gronde populaire contre l'insécurité grandissante dans le pays. Outre les attaques ou les assassinats quasi-quotidiens de membres des forces de sécurité, des attentats spectaculaires ont été menés selon le mode opératoire d'Al-Qaïda dont la branche basée au Yémen, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), est considérée par les Etats-Unis comme l'émanation la plus dangereuse du réseau extrémiste. En février, un assaut contre la prison centrale de Sanaa a permis l'évasion de 29 prisonniers, dont 19 membres présumés d'Al-Qaïda, et coûté la vie à 11 membres des services de sécurité.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Nigeria : Des jihadistes tuent un prêtre enlevé récemment dans le nord-est du pays

Burkina: 36 civils tués dans une attaque dans le Nord

Le Président Alassane Ouattara promet la tenue d’un scrutin démocratique et apaisé lors de l’élection présidentielle d’octobre 2020

Le Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (COSIM) dénonce des publications «imaginaires» imputées à son président

Des experts en conclave à Abidjan, autour du pastoralisme et de la transhumance des animaux