Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)
0
 
Publicite

Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)

RTI 1 | Lu 5383 fois | Publié

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une usine de broyage de cacao ouverte à Duékoué

Bientôt une plateforme de formation en ligne pour les chefs d’établissement d’enseignement secondaire

Violences contre un producteur noir en France: des policiers présentés à la justice

Attaque dans le nord-est du Nigeria: au moins 110 civils tués (dernier bilan de l'ONU)

33 nouveaux cas de Covid-19 et 21 guéris déclarés ce jour en Côte d'Ivoire

Publicite
Publicite