Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)
0
 
Publicite

Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)

RTI 1 | Lu 5343 fois | Publié

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La reine des Baoulé envisage un rapprochement entre Ouattara et Bédié

Covid-19 : Les autorités sanitaires s'inquiètent face au relâchement dans les mesures barrières

Les producteurs d’Abengourou inquiets des difficultés d’écoulement du cacao vers Abidjan

Un atelier pour la validation de l’avant-projet de loi portant code de l’élevage en Côte d’Ivoire prévu à Grand-Bassam

Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO”

Publicite
Publicite