CPI : Laurent Gbagbo : Report de l`audience de confirmation des charges
0
 

Écouter
CPI : Laurent Gbagbo : Report de l`audience de confirmation des charges

CPI : Laurent Gbagbo : Report de l`audience de confirmation des charges

AFP | Lu 1552 fois | Publié

L`audience de confirmation des charges pesant contre l`ancien prsident ivoirien Laurent Gbagbo, prvue partir de lundi devant la Cour pnale internationale, a t reporte une date qui n`a pas t fixe, a annonc mardi la CPI. "La chambre prliminaire I de la Cour pnale internationale (CPI) a dcid de reporter l`ouverture de l`audience de confirmation des charges dans l`affaire le procureur contre Laurent Gbagbo afin de garantir les droits de la dfense une procdure quitable", a indiqu la Cour dans un communiqu. "La nouvelle date sera communique sous peu", prcise le texte. L`audience de confirmation des charges doit permettre aux juges de dterminer si les lments de preuve rassembls par l`accusation sont assez solides pour la tenue d`un procs. Les juges ont fait droit une requte dpose le 5 juin par la dfense de M. Gbagbo selon laquelle l`ancien prsident ivoirien "serait victime d`une violation de son droit un procs quitable" si l`audience, prvue sur cinq jours, avait lieu la date prvue. La dfense avait dnonc une "disproportion flagrante" entre les ressources financires et humaines du bureau du procureur et de la dfense, qui ne bnficient pas par consquent "de l`galit des armes". Les juges ont "pris en considration le fait que, dans le cadre de l`aide judiciaire accorde M. Gbagbo, l`quipe de la dfense a obtenu de la Cour des ressources additionnelles", souligne le communiqu. Le report de l`audience doit permettre la dfense "de mettre effectivement ces ressources additionnelles au service de sa prparation pour l`audience de confirmation des charges". La dfense a obtenu un poste d`assistant juridique supplmentaire, a prcis l`AFP l`avocat de Laurent Gbagbo, Emmanuel Altit. Premier ex-chef d`Etat remis la CPI, Laurent Gbagbo, 67 ans, crou la Haye depuis novembre 2011, est souponn par la CPI d`tre "co-auteur indirect" de crimes contre l`humanit commis pendant les violences post-lectorales de 2010-2011. Son refus de cder le pouvoir son rival lu, l`actuel prsident Alassane Ouattara, avait plong le pays dans une crise qui avait fait 3.000 morts. La dfense de M. Gbagbo a par ailleurs dpos le 24 mai une requte contestant la comptence de la Cour. Le bureau du procureur de la CPI enqute galement sur des crimes qui pourraient avoir t commis par l`ex-rbellion pro-Ouattara, victorieuse de la guerre grce l`appui militaire dcisif de l`Opration des Nations unies en Cte d`Ivoire (Onuci) et de la force franaise Licorne. Selon des ONG internationales, les ex-rebelles pro-Ouattara sont fortement impliqus notamment dans des tueries qui ont fait des centaines de morts dans l`Ouest ivoirien fin mars 2011, au dbut de leur offensive sur Abidjan.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Nigeria: 28 morts dans un accident de la route dans le Nord

Algrie: Abdelmadjid Tebboune, ex-Premier Ministre de Bouteflika, lu Prsident au premier tour du scrutin (officiel)

Le Burkina Faso demande nouveau la France l'extradition de Franois Compaor

Le RHDP invite la classe politique au respect du verdict de la cour africaine des droits de lhomme et des peuples

La police interdit la vente de ptards Bouna