CDVR / Didier Drogba aux Ivoiriens à propos de la réconciliation : ‘’Il faut changer de mentalité’’
0
 

Écouter
CDVR / Didier Drogba aux Ivoiriens à propos de la réconciliation : ‘’Il faut changer de mentalité’’

CDVR / Didier Drogba aux Ivoiriens à propos de la réconciliation : ‘’Il faut changer de mentalité’’

L\'Intelligent d\'Abidjan | Lu 1498 fois | Publié

Le commissaire, représentant de la Cdvr pour le compte de la diaspora, Didier Drogba, a été reçu en audience par le président de cette institution, le vendredi 15 juin 2012. Didier Drogba compte s’impliquer personnellement dans le processus de réconciliation et invite les Ivoiriens au changement de mentalité pour une paix durable. «Je suis venu à l’invitation du président Banny, réaffirmer mon engagement et ma volonté d’apporter ma pierre à l’édifice», a-t-il dit à sa sortie d’audience. S’il n’entend pas réaliser d’exploit personnel, le héros de la finale de la ‘’champion’s league’’ croit vouloir se servir de sa popularité pour ramener la paix dans les cœurs des Ivoiriens. «Je suis jeune et le métier que je fais me permet d’avoir beaucoup de jeunes passionnés, de jeunes fans derrière moi. Je peux profiter de cette popularité pour sensibiliser la jeunesse», a-t-il déclaré. Tout en se désolant de ce que la politique soit différente du football qui est facteur de rapprochement, Didier Drogba a invité ses compatriotes à un changement de mentalité. «Le football est quelque chose de social qui rapproche. Se servir du foot peut être intéressant, mais je pense qu’au-delà, il y a la volonté du peuple de changer de mentalité en s’aimant, en se tolérant pour mieux vivre ensemble», rassure-t-il. Aux différents commissaires qu’il a rencontrés par la suite au siège de la CDVR, il a manifesté son intention de s’impliquer dans le processus de réconciliation. Pour lui, «c’était important d’avoir une prise de contact avec les commissaires, rencontrer sa majesté et toute l’équipe. C’est une première approche. On va tous dans le même sens. Pour que les choses se passent bien, il faut l’adhésion de tout un peuple. Mon travail concerne la diaspora. Ça n’empêche qu’étant sur place ici, je puisse essayer de sensibiliser toute la jeunesse qui est l’avenir de la Côte d’Ivoire. Il faut sensibiliser tout le monde».
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Fonds de soutien et de développement de la Presse (FSDP) renforce les capacités des acteurs des radios privées non commerciales

Toumodi : Cinq ans de prison fermes pour un individu pris avec du cannabis

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Sénat ivoirien signent une convention- cadre de partenariat

Un projet de loi adopté pour réguler la pratique des jeux de hasard

Le gouvernement offre 21 châteaux d’eaux aux populations semi-urbaines (Communiqué)