un entrepreneur interpellé pour avoir fermé le collège catholique de Divo
0
 

Écouter
un entrepreneur interpellé pour avoir fermé le collège catholique de Divo

un entrepreneur interpellé pour avoir fermé le collège catholique de Divo

AIP | Lu 1358 fois | Publié

Un entrepreneur, Béhi Béhi Gérard 2, à qui le collège catholique de Divo doit la somme de 27 millions de francs CFA, a été interpellé et gardé à vue au commissariat du premier arrondissement lundi, pour avoir fermé à lui tout seul, l’établissement et renvoyé près de 1000 élèves chez eux.

Il lui est reproché d’avoir troublé l’ordre public et mis des élèves en danger. L’entrepreneur, malade et amaigri, souffre de plusieurs pathologies notamment le diabète et se trouve dans l’incapacité de s’offrir des soins appropriés alors que le collège catholique lui doit « beaucoup d’argent ».

« J’ai  engagé une action en justice. Ils ont souhaité un règlement à l’amiable. Ce que j’ai accepté. Je suis allé les rencontrer à Gagnoa et sur un reliquat de 27 millions ils m’ont remis 1 million. Depuis, plus rien », a-t-il expliqué avant son arrestation.

Béhi Béhi avait été sollicité par les responsables du collège catholique pour la construction d’un bâtiment pour une quarantaine de millions de francs CFA.

Une fois l’ouvrage livré, les paiements devaient s’échelonner sur cinq années à raison de 10 millions par an. Les choses se déroulaient bien jusqu’à l’arrivée d’un administrateur des établissements scolaires catholiques du diocèse de Gagnoa dont dépend Divo, le sieur Ahossi Simplice.

Ce dernier tantôt reconnait la créance, tantôt ne la comptabilise pas au rang des priorités du diocèse. Toutes choses qui sèment le trouble dans l’esprit des entrepreneurs et le désespoir chez ceux d’entre eux qui attendent leur argent pour vivre.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un forum favorise l’initiation de 2.3 millions de jeunes africains au numérique

Un partenariat pour booster la politique de scolarisation de 100% des enfants

sept professeurs affectés au lycée moderne de Bangolo réduisant ainsi le déficit dont souffre cet établissement secondaire.

Plus de deux milliards de FCFA reversés à des retraités militaires et gendarmes

Le préfet du département de Korhogo et de la région du Poro, Daouda Ouattara, a annoncé son départ de la ville de Korhogo pour d’autres fonctions