Des jeunes d’Agbaou (Divo) regagnent les sites de leur formation professionnelle
0
 

Écouter
Des jeunes d’Agbaou (Divo) regagnent les sites de leur formation professionnelle

Des jeunes d’Agbaou (Divo) regagnent les sites de leur formation professionnelle

AIP | Lu 1023 fois | Publié

Les cent- vingt jeunes originaires du village d’Agbaou, département de Divo, éligibles à une série de formation  à l’institut agropastorale de Bingerville et au lycée professionnel de Jacqueville, grâce aux fonds mis à la disposition du comité de développement local minier (CDLM) de ce village, ont effectivement pris la route de leurs différents centres de formation mercredi, a constaté l’Aip.

Le convoi transportant ces jeunes a fait une escale à la préfecture de Divo en vue d’exprimer leur gratitude au préfet de la région du Lôh-Djiboua, préfet du département de Divo et président du CDLM, Kouakou Assoma.

Cette opération, une grande première dans les rapports entre la mine et les populations riveraines, est la matérialisation du nouvel esprit qui prévaut désormais entre ces deux partenaires depuis les premières journées des parties prenantes organisées au mois de février.

La formation va coûter un peu plus de 60 millions de francs CFA pour une durée de trois mois pour les uns et six mois pour les autres. Les domaines retenus vont de la soudure métallique aux techniques de culture hors sol en passant par les métiers d’élevage.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Samba Coulibaly, ex-maire élu de Daloa, nommé représentant du Président de la République au Conseil d'Administration du BNETD.

Lancement de la plateforme Refinitiv de Thomson Reuters pour la diffusion des flux des données boursières à Abidjan.

N'Gouan Aka Mathias, ex-Maire de Cocody, nommé représentant du Président de la République au Conseil d'Administration de la Poste de Côte d'Ivoire.

La réouverture de la poste de Tafiré permet l’accès des habitants à la presse écrite

Des populations de Dabakala suggèrent le raccordement de cette localité au fleuve Comoé pour résoudre les problèmes d’approvisionnement eau courante