Des journées de sensibilisation contre le paludisme à Katonnon (Diawala)
0
 

Écouter
Des journées de sensibilisation contre le paludisme à Katonnon (Diawala)

Des journées de sensibilisation contre le paludisme à Katonnon (Diawala)

Aip | Lu 1476 fois | Publié

Des journées de sensibilisation contre le paludisme ont été organisées à Katonnon, village peuplé de 2000 habitants de la sous-préfecture de Diawala, par une société minière, en collaboration avec une ONG, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme.

La direction de Tongon SA et l’ONG Idéal Inter ont réitéré, mercredi, l’appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) relatif à l’engagement collectif à éradiquer le paludisme dans le monde, à travers son thème « Prêts à vaincre le paludisme ».

Provoquée par les piqûres de l’anophèle femelle, cette maladie est l’une des premières causes de décès dans le monde, particulièrement en Afrique subsaharienne avec 90% des cas, ont indiqué des médecins présents.

Des jeunes filles et des jeunes garçons qui ont été formés par l’ONG, ont sillonné les différentes cours du village, pour expliquer aux villageois qu’il faut assainir le milieu de vie et surtout dormir sous des moustiquaires imprégnées afin d’éviter les moustiques.

Un documentaire sur le mode de transmission de la maladie, sa prévention et la conduite à tenir en cas d’infection a été projeté dans la nuit de mardi pour renforcer l’impact des messages délivrés aux villageois.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un agent d’encadrement pénitentiaire prend 12 mois de prison pour consommation de drogue à la prison de Bouna

Plus de 170 milliards FCFA passés au titre des marchés publics au premier trimestre 2019 (Gouvernement)

La Côte d’Ivoire est prête à accueillir la 45ème session de l’Assemblée parlementaire francophone (Comité d'organisation)

Des acteurs de la société civile de Bouaké formés pour leur contribution à la police de proximité

Les membres du gouvernement reçoivent leur carte de couverture maladie universelle (CMU)