Kong : Des productrices du beurre de karité plaident pour l’installation d’une unité de transformation
0
 

Écouter
Kong : Des productrices du beurre de karité plaident pour l’installation d’une unité de transformation

Kong : Des productrices du beurre de karité plaident pour l’installation d’une unité de transformation

AIP | Lu 2115 fois | Publié

Les productrices de Kong plaident pour l’installation d’une unité locale de transformation du beurre de karité.

Beaucoup utilisé dans les ménages à Kong, le beurre de karité est un produit naturel qui, en plus de ses vertus thérapeutiques (utilisé très souvent dans le traitement de certaines maladies), remplace l’huile végétale utilisée dans la confection de plusieurs repas locaux.

Selon Mme Dah Hoho, fabricante du beurre de karité, le Karité est déjà un arbre complet. « Moi, je préfère utiliser le beurre de karité pour la cuisine. J’ai hérité cela de mes grands-parents », a-t-elle signifié.

Au marché de Kong, les femmes préfèrent frire leurs poissons et galettes avec du beurre de karité, en dehors des plusieurs commandes faites chaque année d’Abidjan et d’autres villes de l’intérieur pour divers usages.

Au regard des difficultés rencontrées dans le processus de fabrication de ce produit, plusieurs associations de femmes des sous-préfectures de Kong et de Nafana ont sollicité l’aide des autorités locales pour la création d’une unité de transformation du beurre de karité, afin de passer de la technique traditionnelle de fabrication à une méthode plus moderne dans l’optique de satisfaire la clientèle et limiter les nombreuses blessures liées à la fabrication dudit produit.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La spécificité du “Café du Tonkpi” expliquée par le CNRA à Man

Les cours perturbés au lycée moderne de Ouangolodougou pour un manque de tables bancs

Egypte: polémique autour d'une vidéo d'un couple nu au sommet d'une pyramide

RDC: neuf civils tués dans un nouveau massacre des ADF à Beni

Centrafrique: la France livre 1.400 fusils d'assaut à l'armée