Directeurs et chefs de service de l’Agneby-Tiassa préoccupés par le déficit de personnels et d’équipements dans la région
0
 

Écouter
Publicite
 Directeurs et chefs de service de l’Agneby-Tiassa préoccupés par le déficit de personnels et d’équipements dans la région

Directeurs et chefs de service de l’Agneby-Tiassa préoccupés par le déficit de personnels et d’équipements dans la région

AIP | Lu 5018 fois | Publié

Les préoccupations évoquées par la plupart des directeurs et chefs de service au cours de la tournée qu’effectue le nouveau préfet de région et du département d’Agboville depuis le 12 septembre, tournent autour des problèmes de déficit en personnel et en équipements techniques et immobiliers.

Des directions régionales de la construction de l’agriculture, en passant par les Eaux et Forêts et la DREN, visitées les 13 et 14 septembres par la délégation du préfet, le constat était le même.

Le manque criant de personnel, des conditions de travail difficile en raison d’insuffisance d’équipements, notamment de matériels roulants pour certains ou de locaux inadaptés pour d’autres etc.

A la direction régionale de la SODEFOR, il a été signalé un cambriolage de nombre de matériels techniques ayant réduit la capacité d’action des agents, alors qu’aux Eaux et Forêts, à l’Agriculture et à la direction régionale de l’éducation nationale, l’exigüité des locaux parfois en état de dégradation saute aux yeux.

Outre les pompiers civils qui disent lutter contre les incendie à main nue, la direction régionale des impôts fait également partie des services mal logés, au regard d’un siège dépassé qui ne répond plus aux normes d’un travail de qualité avec ses nombreux disfonctionnements. Des travaux engagés pour la construction d’un nouveau siège régional sont pourtant bloqués présentement selon le responsable des lieux.

Face à toutes ces préoccupations, le préfet a encouragé chaque fois ces collaborateurs à persévérer dans l’effort, tout en les rassurant sur sa disponibilité à travailler avec eux pour faire avancer les choses dans le temps auprès des autorités compétentes.

‘’Nous sommes condamnés à réussir nos missions respectives pourvu que nous travaillions main dans la main’’, disait-il à chaque étape de sa tournée des services qui se poursuivra tout au long du mois de septembre 2018.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite