Un présumé braqueur mis aux arrêts avec en sa possession une quarantaine de millions de FCFA
0
 

Écouter
Publicite
Un présumé braqueur mis aux arrêts avec en sa possession une quarantaine de millions de FCFA

Un présumé braqueur mis aux arrêts avec en sa possession une quarantaine de millions de FCFA

Aip | Lu 1824 fois | Publié

Un présumé braqueur, Nacoulma Dieudonné, a été arrêté à Ayamé, mercredi, avec en sa possession une quarantaine de millions de FCFA.

Arrêté par la gendarmerie d’Ayamé avec l’aide des populations de Sanhoukro et Ebikro, M. Nacoulma et ses deux acolytes venaient de perpétrer mercredi aux environs de 8 heures armés de fusils  un braquage au détriment de Koné Oumar un opérateur économique. Ils lui ont arraché la somme  destiné à la paie des planteurs.

Ces trois lascards suivaient Koné Oumar à bord d’un véhicule de type Mercedes. A quelques encablures des sous-préfectures de Yaou et d’Ayamé, ils  lui intiment l’ordre de leur remettre la somme d’argent qu’il avait en sa possession et lui tirent une balle dans les jambes avant de prendre le large avec leur butin.

Les populations du village de Sanhoukro alertées décident donc d’une battue à l’issue de laquelle le sieur Nacoulma est arrêté et transféré à la gendarmerie d’Ayamé. 

 Koné Oumar  aurait été transféré dans un centre hospitalier universitaire (CHU) à Abidjan.

Une enquête est ouverte par la gendarmerie, afin de mettre la main sur les autres malfaiteurs qui sont encore en fuite.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | La Côte d'Ivoire compte désormais 16.220 cas confirmés, 11.887 guéris et 102 décès (Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique)

Urgent | Coronavirus : 38 cas, 86 guéris et 00 décès enregistrés ce lundi 03 août 2020 (Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique)

Google présente un nouveau smartphone dans un marché mondial en baisse

Mali: 11 blessés, dont un grave, dans l'atterissage manqué d'un avion de l'ONU (nouveau bilan)

La liste électorale déchirée dans des centres d’enrôlement à Bouna

Publicite
Publicite