Trois présumés braqueurs mis aux arrêts par la gendarmerie de Maféré
0
 

Écouter
Trois présumés braqueurs mis aux arrêts par la gendarmerie de Maféré

Trois présumés braqueurs mis aux arrêts par la gendarmerie de Maféré

AIP | Lu 1347 fois | Publié

Trois présumés braqueurs, soupçonnés comme auteurs de la mort du sieur Guédé Serges Patrick ont été mis aux arrêts par la brigade de gendarmerie de Maféré, avec l’implication de la compagnie de gendarmerie d’Aboisso, a appris, mardi, l’AIP, de source sécuritaire.

Selon les informations, l’organisation d’un feu d’artifice à Eboué, village situé dans la sous-préfecture, a entrainé un déplacement de populations  dont plusieurs motocyclistes, du chef lieu de sous-préfecture Adjouan vers le village d’Eboué.

Tard dans la nuit de samedi à dimanche, sur le chemin du retour, les malfrats Kangah Alou, allias Dozo, 18 ans, Goré Bi Gilbert allias Gilberto 34 ans et Kablan Malan Fulgence dit Yôrô, 23 ans,  munis d’un fusil calibre 12 appartenant au second cité, vont tendre une embuscade afin de perpétrer, selon leurs dires, un braquage pour se faire de l’argent.

Plusieurs motocyclistes sont passés. Les malfrats n’ont pu réagir compte tenu du fait que ces motocyclistes étaient en groupe.

Il fallait donc attendre un motocycliste isolé pour agir. C’est malheureusement le sieur Guédé Serges Patrick, né le 28 décembre 1990 à Bakro (Aboisso), tenancier d’un débit de boisson communément appelé maquis et gérant de plantation à Adjouan qui pointe du nez. Il  transportait son épouse et la petite sœur de cette dernière. Quand M. Guédé arrive au niveau des malfrats, ces derniers obstruent la voie avec un tronc d’arbre préparé à cet effet.

Ils intiment l’ordre au sieur Guédé de leur remettre tout ce qu’il a comme portable et argent. Il s’exécute, leur remet 2000  francs CFA et son portable. Puis les malfrats arrachent le portable de dame Guédé et le sac de sa petite sœur.

Selon nos sources, c’est au moment ou les quidams prenaient les objets que le coup de fusil est parti pour atteindre mortellement le sieur Guédé. Kangah Alou est celui qui portait l’arme, a-t-on appris.

La brigade de gendarmerie de Maféré est  saisie. Elle diligente une enquête avec la participation  du commandant de la compagnie de gendarmerie d’Aboisso. L’enquête aboutit à l’arrestation des trois présumés braqueurs et meurtriers  qui  passent rapidement aux aveux.

Ils s’exprimaient tous en langue malinké lors de l’opération alors qu’ils sont tous Agni, a-t-on appris.

Ils devront être déférés au tribunal d’Aboisso ce mercredi pour y répondre de leurs actes.

La gendarmerie d’Ayamé a arrêté, il y a quelques mois, trois braqueurs ayant emporté la somme de 46 millions de francs CFA. Le cerveau de l’attaque, Nacoulma Dieudonné, avait écopé d’une peine de 20 ans de prison ferme, rappelle-t-on.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche sportive pour renforcer la cohésion entre les responsables des services de Bouaflé

Les anciens de l’Orchestre de l’Université d’Abidjan veulent servir de modèle à la nouvelle génération d’étudiants

1000 enfants orphelins de Katiola reçoivent des dons du Lion club de Côte d’Ivoire

Une manifestation publique des producteurs d’anacarde désamorcée à Niakara

Le centre de santé urbain de Yezimala (25 km de Bondoukou) a désormais une ambulance