Universités de Côte d’Ivoire : Les frais d’inscription changent
0
 

Écouter
Universités de Côte d’Ivoire : Les frais d’inscription changent

Universités de Côte d’Ivoire : Les frais d’inscription changent

AIP | Lu 1408 fois | Publié

Les frais d’inscription dans les universités de Côte d’Ivoire (Cocody, Abobo-Adjamé et Bouaké) connaîtront un changement dès la rentrée prochaine prévue pour le 3 septembre 2012, en ont décidé, mercredi, à Abidjan, les présidents des conseils d’université. Selon le président de l’université d’Abobo-Adjamé, Tano Yao Serge, invité sur le plateau du journal de 20H de la RTI1, les étudiants débourseront désormais respectivement 100.000 FCFA par an pour s’inscrire au premier cycle (de la 1ère année à la licence), 200.000 FCFA, pour le Master et 300.000 pour le DEA et le Doctorat. Aux dires du premier responsable de l’institution de l’enseignement supérieur, ces montants permettront, en plus de la subvention de l’Etat, accroître les capacités financières des universités, en vue de faire face au matériel didactique dont le manque criant avait obligé par exemple l’UFR des sciences à suspendre les travaux pratiques. En outre, conformément à cette nouvelle décision des présidents des conseils, les étudiants hors CEDEAO payeront respectivement 300.000, 400.000 et 500.000 FCFA pour le nouveau système LMD (Licence-Master-Doctorat) en vigueur dans les universités de l’espace UEMOA, a-t-il ajouté. Auparavant, tout étudiant ivoirien, pour s’inscrire à l’université, déboursait 6.000 FCFA, rappelle-t-on.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les forces de défense et de sécurité exhortées à persévérer les bonnes attitudes pour redorer leur blason

Le Premier ministre annonce la reprise des discussions sur la réforme de la CEI

Six mois de prison à deux individus pour diffusion de fausses nouvelles de disparition de sexe à Bouna

Campagne anacarde 2019: Les magasins des acheteurs fermés depuis mercredi à Niakara

Mariatou Koné assure de la poursuite de l’opération d’indemnisation des victimes