Incendie à la GESTOCi : 17 camions citernes de 45000 L partent en fumée
0
 

Écouter
Incendie à la GESTOCi : 17 camions citernes de 45000 L partent en fumée

Incendie à la GESTOCi : 17 camions citernes de 45000 L partent en fumée

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 1032 fois | Publié

Un incendie s’est déclaré hier jeudi 20 avril 2018 sur le parking de la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI) à Vridi, au sud d’Abidjan. Le bilan est lourd : 17 camions citernes partis en fumée.

Il est presque 18 heures hier jeudi quand une épaisse fumée noire est visible dans le ciel de la zone portuaire. Des camions citernes, parqués à la GESTOCI, essuient le courroux de flammes dévastatrices. Le Groupement des Sapeurs-Pompiers Militaires (GSPM) est appelé à la rescousse. Les soldats du feu arrivent sur les lieux à 18H10. Aussitôt, ils se déploient pour faire face à la furia du feu qui veut tout ravager sur son passage.

Face à l’intensité des flammes, un dispositif impressionnant est mis en place. Un camion-citerne des pompiers du Port d’Abidjan, un camion-citerne des pompiers de la Sir, un camion-citerne et trois fourgons du GSPM sont sollicités. Il faut éviter que les flammes se propagent à une cimenterie située non loin, dans laquelle se trouvent des bouteilles de gaz butane.

A 19H17, le feu est circonscrit avant d’être totalement éteint une trentaine de minutes plus tard. "Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer" selon le chef des opérations d’extinction du feu. Néanmoins, 17 camions citernes de 45000 litres sont calcinés. Le préjudice est énorme.

Une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine de cet incendie.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La direction de l’Hydraulique offre un foyer polyvalent aux populations de Raviart

Le Collège moderne de Raviart baptisé du nom du président du Sénat Jeannot Ahoussou Kouadio

Nigeria: deux tués, dont une humanitaire britannique, dans une attaque armée (police)

Centrafrique: libération d'un leader de la société civile arrêté jeudi

L'armée soudanaise exige la levée des barrages, les manifestants maintiennent la pression