Mariatou Koné lance la chaine Nationale de Solidarité
0
 

Écouter
Mariatou Koné lance la chaine Nationale de Solidarité

Mariatou Koné lance la chaine Nationale de Solidarité

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 4232 fois | Publié

Mariatou Koné, Ministre de la Solidarité a lancé la « Chaine Nationale de Solidarité » (CNS), le lundi 13 janvier à Abidjan. La ministre veut en plus des efforts du Gouvernement, amener le secteur privé, les institutions, la société civile et bien d’autres bailleurs à soutenir le Fonds National de Solidarité (FNS) afin d’accroitre les actions au profit des personnes vulnérables.

"Par cette chaîne, nous voulons construire une société plus solidaire où chacun, individuellement ou collectivement, a quelque chose à offrir aux autres, pour faire reculer la pauvreté et contribuer ainsi à créer les conditions d’une société inclusive, condition indispensable du vivre ensemble harmonieux et d’une paix sociale durable", a expliqué Mariatou Koné.

En effet, selon la ministre de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, cette initiative consiste à mobiliser des ressources additionnelles auprès des entreprises des secteurs public et privé, des institutions, des chancelleries, des personnes physiques afin de répondre efficacement aux demandes pressantes et urgentes des populations vulnérables ou en détresse.

Réactivité en 2016, le Fonds est destiné à financer les différentes interventions décidées par le Chef de l’Etat au profit des catégories sociales à faible revenu. Ce sont entre autres, des indigents, des sinistrés, des victimes des conflits et catastrophes, des personnes victimes de la traite des personnes et aussi des agglomérations dépourvues du minimum d’infrastructures de base non concernées par les programmes et projets ordinaires de l’Etat et des Collectivités Territoriales.

28 mois après sa réactivation, différentes interventions de solidarité ont été réalisées, notamment, la prise en charge médicale, en Côte d’Ivoire et hors du pays, de personnes malades à faible revenu dont certaines en situation d’urgence, la prise en charge scolaire de cas sociaux (primaire, secondaire et supérieur) issus de familles démunies, l’assistance au profit de 2600 familles sinistrées par les catastrophes naturelles, incendies, intoxications alimentaires ainsi que par les conflits.

Aussi, la compassion de l’État aux familles des personnes décédées suite aux inondations avec la prise en charge médicale des blessés et la conservation de corps des personnes décédées suite à l’effondrement d’immeubles, le soutien aux familles et enfants démunis avec plus de 10.000  bénéficiaires de "Joie de Noël", 3.000 familles bénéficiaires de "Plaisir de Tabaski" et bien d'autres actions étatiques au bénéfice des couches les plus défavorisées.

A tous ces acquis, s’ajoute aussi la construction de la maison de la chefferie traditionnelle (Centres Multi-ethniques de Médiation et d’Arbitrage) au profit d’agglomérations.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

COVID-19: Le secrétaire d’Etat Siaka Ouattara offre des kits sanitaires à la population du Gontougo

Le Conseil régional de la Mé initie une caravane de sensibilisation contre le coronavirus

Le préfet de Nassian menace de fermer le marché si les mesures de prévention contre le coronavirus n’y sont pas respectées.

Covid 19 : les présidents de jeunes de Tanda appelés à s’éloigner des folles rumeurs

Le préfet de Korhogo appelle la population à signaler les cas suspects de coronavirus