"Plus de 90% des appels d’urgence aux pompiers sont de fausses alertes" (Préfet d'Abidjan).
0
 
Publicite

"Plus de 90% des appels d’urgence aux pompiers sont de fausses alertes" (Préfet d'Abidjan).

RTI Info / Frédéric Goré Bi / Kouadio Rebecca. | Lu 5091 fois | Publié

Vincent Toh Bi Irié, Préfet d’Abidjan a visité le centre d’appels des sapeurs-pompiers militaires de l’Indénié, le 18 février 2020. Dans ce centre névralgique des soldats du feu, il a fait le constat de l’utilisation par des personnes malveillantes du numéro d’urgence pour des plaisanteries ou des jeux. "Plus de 90% des appels sur le numéro d’urgence des Pompiers Militaires d’Abidjan étaient composés de faux appels ou fausses alertes", a indiqué Vincent Toh Bi.

"J’ai répondu à ces appels malveillants et indélicats qui empêchent les Pompiers de faire leur travail et de sauver les vies de personnes en détresse" a-t-il souligné.

Pour le Préfet d’Abidjan, les raisons données par ces personnes au cours de ces "faux appels"sont entre autres : "Ma puce est bloquée", "Bonjour les pompiers, je suis seule chez moi venez me rendre visite". Vincent Toh Bi a même soutenu que certaines personnes vont jusqu’à couvrir les pompiers d’injures. Lui-même en a fait les frais lors de cette visite. 

Vincent Toh Bi a annoncé que les auteurs de ces appels seront bientôt arrêtés et présentés au grand public.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La reine des Baoulé envisage un rapprochement entre Ouattara et Bédié

Covid-19 : Les autorités sanitaires s'inquiètent face au relâchement dans les mesures barrières

Les producteurs d’Abengourou inquiets des difficultés d’écoulement du cacao vers Abidjan

Un atelier pour la validation de l’avant-projet de loi portant code de l’élevage en Côte d’Ivoire prévu à Grand-Bassam

Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO”

Publicite
Publicite