Côte d’Ivoire: Procès de soldats de l'Armée ivoirienne pour meurtre de civils
0
 

Écouter
Côte d’Ivoire: Procès de soldats de l'Armée ivoirienne pour meurtre de civils

Côte d’Ivoire: Procès de soldats de l'Armée ivoirienne pour meurtre de civils

AFP | Lu 1455 fois | Publié

Le procès impliquant sept éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), l’armée mise en place par le président Alassane Ouattara après la crise post-électorale, s’est ouvert jeudi à Abidjan, une première dans le pays, critiqué pour sa justice "partiale".

Les sept éléments comparaissent devant un tribunal militaire pour la mort d’au moins cinq personnes survenue le 18 décembre 2011 à Vavoua (centre-ouest de la Côte d’Ivoire). Ils sont également poursuivis "pour exactions et violations graves des droits humains sur la population civile". Les prévenus risquent entre 20 et 30 ans de prison, à l’issue d’un procès prévu pour durer trois semaines. "Il n’y a pas de justice à deux vitesses (...) Il n’y a plus d’impunité", a déclaré le procureur militaire Ange Kessi, à l’ouverture de l’audience. "Tous les faits constituant des délits, crimes et contraventions à la loi pénale seront poursuivis, leurs auteurs recherchés et jugés conformément à la loi. Seulement il faut de la patience car nous sommes en matière judiciaire", a souligné le magistrat militaire. Pour Human Rights Watch (HRW), "l’ouverture de procès contre des soldats des Forces républicaines constitue un important pas en avant dans la lutte contre l’impunité en Côte d’Ivoire". "Mais les autorités ivoiriennes devraient aussi engager des procédures dans des affaires plus sensibles dans lesquelles les Forces républicaines seraient impliquées et dont les victimes n’ont pas encore obtenu justice, en particulier les crimes graves commis pendant la crise post-électorale", a rappelé HRW dans un communiqué.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Gouvernement ivoirien envisage d’un soutien aux entreprises publiques

Etats-Unis: nouveaux incidents et manifestations après la mort d'un Noir arrêté par la police

Coronavirus : Le Sénégal et le Tchad vont continuer le traitement avec la chloroquine

Covid-19: Les élèves du lycée de Bocanda sans cache-nez seront vidés des classes à compter de lundi (Proviseur)

L’Espagne fait don de matériels à la Police et à la Gendarmerie nationales (Communiqué)