Changements climatiques : Changement de stratégies en Côte d’Ivoire.
0
 

Écouter
Publicite
Changements climatiques : Changement de stratégies en  Côte d’Ivoire.

Changements climatiques : Changement de stratégies en Côte d’Ivoire.

Williams Fian (Stagiaire) | Lu 4878 fois | Publié

Un atelier en vue de la prise en compte des changements climatiques dans le développement et la budgétisation en Côte d’Ivoire s’est ouvert ce mardi à Abidjan sous l'égide du Ministère de l'environnement de la salubrité urbaine et du développement durable en collaboration avec le Comité permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS).

Les risques liés aux changements climatiques sont permanents et les conséquences sur le bien-être des populations, la santé et la sécurité alimentaire sont importantes. Et la Côte d’Ivoire n’est pas épargnée. Il y a donc urgence et le présent atelier vise à former les acteurs des domaines concernés par la question sur une nouvelle vision. Il s’agira d’intégrer la question des changements climatiques dans les politiques et stratégies de développement ainsi que la prise en compte véritable des mesures d’adaptation en vigueur dans les autres pays. En plus de la stratégie de réduction de l’émission de gaz à effets de serre ou encore de reboisement des forêts ivoiriennes, il faut réadapter l’agriculture et bien d’autres secteurs face à ce phénomène. Lutter globalement et agir localement contre ce phénomène, voici le leitmotiv des participants de cette formation. La Côte d’Ivoire en adhérant au Comité permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), en 2012 a montré sa volonté de réagir mais il reste beaucoup à faire. Et les spécialistes de l’environnement, de l’agriculture, de l’économie ainsi que de la société civile en sont conscients. Il faut amener l’État à prioriser le problème du changement climatique en lui fournissant des données concrètes. « Il s’agira de chiffrer notamment les besoins en investissements pour la lutte contre le changement climatique et permettre de mieux comprendre les défis liés à cette question.», a expliqué le Docteur Benoit Sarr, expert en changement climatique du CILSS et principal animateur de cet atelier. Des retombées salutaires pour le ministère de l’environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable. Et pour Nasséré Kaba, directrice de cabinet dudit ministère, au finish, cette session de 4 jours permettra d’harmoniser les points de vue des ministères concernés pour une meilleure attitude face à la question du changement climatique.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

33 nouveaux cas de Covid-19 et 21 guéris déclarés ce jour en Côte d'Ivoire

Burkina: le président Kaboré déclare avoir reçu les félicitations du chef de l'opposition

L’OMS appelle les pays africains à intensifier leur préparation à la vaccination contre la COVID-19

Une action de salubrité de la police à l’hôpital général de Tanda

Décès du commandant de l’armée guinéenne en poste à la frontière de Gbéléban

Publicite
Publicite