Venance Konan, DG de Frat.Mat : “Il faut que nous prenions en main notre métier”
0
 

Écouter
Venance Konan, DG de Frat.Mat : “Il faut que nous prenions en main notre métier”

Venance Konan, DG de Frat.Mat : “Il faut que nous prenions en main notre métier”

Le Patriote | Lu 1019 fois | Publié

La formation des journalistes économiques organisée par le groupe Fraternité Matin en partenariat avec la Banque Mondiale a pris fin le jeudi dernier. Au total, une trentaine de journalistes ont pris part à cette formation, dont la prochaine session se tiendra en septembre prochain. En donnant l’information, le directeur général du groupe Fraternité Matin, Venance Konan, a rappelé que l’objectif du groupe est de mieux former les journalistes de sorte que la presse ivoirienne soit citée parmi les meilleures dans le monde. Ensuite, il a salué l’intérêt que ces journalistes économiques ont accordé à la formation. En tant qu’aîné, Venance Konan a exhorté ses jeunes confrères à aimer et à pratiquer le métier, selon les règles d’éthique et de déontologie. « Il faut que nous prenions en main notre propre métier. C’est à chaque journaliste de décider s’il veut être un petit journaliste ou s’il veut devenir un grand journaliste » a-t-il averti. Au nom du directeur des opérations de la Banque Mondiale, Emmanuel Noubissié, chargé principal des opérations, a réaffirmé l’engagement de l’institution au renforcement des capacités des journalistes économiques, par la mise en place d’un programme annuel de formation, ‘‘de sorte qu’en fin d’année, vous puissiez tirer quelque chose en tant que journaliste économique’’. Cependant, il a insisté sur ‘‘la curiosité intellectuelle’’ que doit avoir le journaliste économique et sa capacité d’informer le lecteur ‘‘de manière digeste’’, relativement aux termes économique et financier. « Vous pourriez avoir fait les meilleures écoles, bénéficié des meilleures formations, mais le gros travail devra être fait par vous-mêmes », a-t-il expliqué aux journalistes. Au nom de ses confrères, Irène Bath, journaliste à L’Inter, a remercié le groupe Fraternité Matin et la Banque Mondiale pour cette formation. « Nous avons beaucoup appris » a-t-elle conclu. Rappelons que la formation a porté sur plusieurs thèmes : Genres, écriture, plan journalistiques ; Mots clefs du journalisme économique ; Ethique, déontologie et transparence ; connaissance de la Banque Mondiale et de ses instruments ; Spécificité du journalisme économique.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 55 millions de résultat net pour une société coopérative de Méagui

Plus de 55 millions de résultat net pour une société coopérative de Méagui

Démarrage de la phase 2 du programme d’appui au foncier rural à Kani

Les travaux de bitumage de la route Tabou-Prollo, longue de 28 Km, débutés en janvier 2016 en phase d’achèvement

La population sensibilisée sur la mission du médiateur régional à Madinani