Le Nigeria règle son contentieux avec MTN portant sur 8 milliards de dollars
0
 

Écouter
Le Nigeria règle son contentieux avec MTN portant sur 8 milliards de dollars

Le Nigeria règle son contentieux avec MTN portant sur 8 milliards de dollars

AFP | Lu 2209 fois | Publié

Le Nigeria a annoncé avoir résolu un différend avec le premier opérateur de téléphonie mobile d'Afrique, MTN, portant sur un montant de 8,13 milliards de dollars (6,96 milliards d'euros) qu'il accusait le géant sud-africain d'avoir rapatrié illégalement dans son pays.

Plus grand marché des télécommunications du continent, le Nigeria a provoqué un choc pour MTN et les investisseurs étrangers en août en ordonnant de remettre cet argent dans le circuit bancaire nigérian et condamnant quatre banques commerciales impliquées dans le transfert.

La Banque centrale du Nigeria (CBN) avait affirmé que la société sud-africaine n'avait pas obtenu l'autorisation requise avant de rapatrier les fonds entre 2007 et 2015. Le contentieux avait provoqué un effondrement des actions de MTN.

Mais dans un communiqué publié lundi soir, la CBN a déclaré que le groupe sud-africain avait fourni des informations et des documents supplémentaires clarifiant ses transferts de fonds.

Selon les médias nigérians, MTN a payé 53 millions de dollars au titre de pénalité pour régler l'affaire avec la CBN, tandis que d'autres discussions auront lieu avec les banques pénalisées sur la manière de gérer les sanctions.

À la suite des accords auxquels sont parvenues les deux parties, l'ensemble des dossiers portés devant la justice sur cette affaire seront clos, a ajouté la banque centrale. La direction de MTN n'a pas été immédiatement disponible pour des commentaires.

Cette sanction était la dernière en date à frapper MTN depuis le début de ses activités au Nigeria il y a 17 ans.

La société sud-africaine avait été condamnée à une amende de 5,2 milliards de dollars en 2015 par le régulateur nigérian des télécommunications NCC pour ne pas avoir déconnecté des cartes SIM non enregistrées sur son réseau.

L’amende a ensuite été ramenée à 1,7 milliard de dollars après des négociations avec le gouvernement nigérian.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Cinéma: le Fespaco s'ouvre sous tension pour son cinquantenaire

Cinéma: le Fespaco s'ouvre sous tension pour son cinquantenaire

Présidentielle en Algérie: la police oblige un candidat à quitter Alger (entourage)

Les enfants de Songan disposent d’une école rénovée (Communiqué)

Egypte: un parti d'opposition dénonce "une campagne d'arrestations"