Journée mondiale des télécommunications/TIC : Le message de Mamadou Sanogo, Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste
0
 

Écouter
Publicite
Journée mondiale des télécommunications/TIC : Le message de Mamadou Sanogo, Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste

Journée mondiale des télécommunications/TIC : Le message de Mamadou Sanogo, Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste

RTI Info | Lu 8489 fois | Publié

La Conférence des Plénipotentiaires de L’Union Internationale des Télécommunication (UIT) en novembre 2006 à Antalya (Turquie), a institué « la journée mondiale des télécommunications/TIC et de la Société de l’Information », qui est célébrée le 17 mai de chaque année.

Cette Journée a pour but de contribuer à sensibiliser l'opinion aux perspectives qu'ouvre l'utilisation de l'Internet et des autres technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les domaines économique et social, ainsi qu'aux moyens permettant de réduire la fracture numérique.

Aussi, en ce dimanche 17 mai, la Côte d’Ivoire voudrait se joindre aux autres États membres de l'Union pour commémorer cette Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l’information. C’est aussi l’occasion pour réaffirmer l’engagement du Gouvernement à faire des télécommunications/TIC un pilier de développement de notre pays.

L’édition 2020 se tient dans un contexte particulier, avec une année marquée par la pandémie de Coronavirus (COVID-19) qui impacte tous les pays ; cela représente une occasion unique de réfléchir aux avancées dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il s'agit, aujourd’hui, de se pencher sur comment les nouvelles technologies peuvent contribuer efficacement à améliorer le quotidien des populations et à favoriser le développement social et économique.

Mesdames et Messieurs

Le thème retenu pour cette édition est " Connect 2030 : les TIC au service des Objectifs de Développement Durable (ODD) ". Ce sujet revêt une importance particulière, quand on sait aujourd’hui que quelque trois milliards de personnes, soit environ plus d’un tiers de la population mondiale, est désormais appelé ou astreint à un confinement pour contenir la propagation du COVID 19. Dans ce contexte, les outils collaboratifs connaissent une percée sans précédent, en raison du recours généralisé aux activités à distance (télétravail, télé-éducation, e-santé).

Cette situation appelle donc nos Etats à plus d’engagement dans la mise en œuvre des politiques et stratégies visant à assurer et garantir la connectivité pour tous, ainsi qu’à pouvoir faire face aux enjeux liés à la cybersécurité.

Aussi, les initiatives et actions dans ce cadre devraient être envisagées tant au plan national, régional, qu’international, avec un accent particulier sur le renforcement des capacités. Cela permettrait en effet de mieux apprécier les efforts consentis pour réduire la fracture numérique, et assurer la protection des consommateurs dans cet écosystème du numérique qui tend vers le « tout-connecté ».

 

 

Mesdames et Messieurs,

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur ALASSANE OUATTARA, ayant pris la pleine mesure de l’impact du secteur du numérique sur le développement économique et social de notre pays, y a accordé une place de choix dans le Plan National de Développement (PND) en cours d’élaboration.

Ainsi, la Côte d’ivoire a plus que doublé de nombre d’abonnements au mobile, passant de 17 millions d’abonnés en 2011 à 37 millions en 2019.

Le taux de pénétration de l’internet est de plus de 65%, grâce au mobile avec les technologies 3G et 4G.

En outre, les prix moyens de la voix, du sms et de la data ont baissé d’au moins 80% entre 2011 et 2019.

Par ailleurs, le taux d’inclusion financière était de 70% en 2018, grâce à une forte contribution des services financiers mobiles.

La Côte d’Ivoire a également gagné en maturité numérique. Cela se traduit par le projet de Gouvernance électronique (e-Gouv), qui permet d’accroître l’efficacité de l’administration publique et d’améliorer ses relations avec les usagers des services publics.

Aussi, une stratégie nationale de cybersécurité a été mise en place, à travers un cadre juridique relatif à la lutte contre la cybercriminalité, la protection des données à caractère personnel et les transactions électroniques. Au plan technique, on note la création d’une plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC), la mise en place d’une équipe de réponse aux incidents informatiques (CI-CERT) et d’un site web national d’éducation et de protection des enfants en ligne, puis enfin la mise en place d’une plateforme centralisée d’authentification et de signature électronique.

Le pays a notamment réalisé une progression de six (6) places au classement mondial annuel de l’UIT, passant du 15ème rang en 2011 au 9ème rang africain depuis le dernier classement IDI 2017, et se classant 3ème en Afrique de l’Ouest.

Ce bilan, prometteur est l’occasion pour nous, acteurs du secteur, de prendre conscience des acquis consolidés, et de redoubler d’efforts pour les défis à relever afin d’atteindre les ODD à l’horizon 2030, notamment les défis d’une réglementation et une régulation adaptées pour adresser les problématiques émergentes telles que la Big Data, l’Intelligence artificielle, l’Internet des objets, les services financiers mobiles et les transactions électroniques, etc. Côte

 

 

 

 

Mesdames et Messieurs,


Je voudrais donc saisir l’opportunité de cette Journée pour exprimer les remerciements de l’État de Côte d’Ivoire et de son Gouvernement aux instances internationales de Télécommunications/TIC (UIT et UAT), dont le soutien et les différents appuis sont très appréciables.

Je voudrais également remercier tous les acteurs et partenaires du secteur des TIC en Côte d’Ivoire, et les encourager à poursuivre leurs efforts conjugués dans la promotion et la vulgarisation des Technologies de l’Information et de la Communication, en vue de lendemain meilleur pour nos concitoyens.

Je vous remercie !

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le gouvernement ivoirien soutient la candidature de Jacques Anouma à la présidence de la CAF

Le gouvernement ivoirien soutient la candidature de Jacques Anouma à la présidence de la CAF

Suspendu 5 ans, le président de la CAF saisit le TAS

Urgent | Diego Maradona est mort ce mercredi 25 novembre 2020 en Argentine. Agé de 60 ans, il a été victime d'un arrêt cardiaque.

Présidentielle au Burkina: Kaboré en tête des résultats partiels

Publicite
Publicite