Yodé et Siro offrent leur "Héritage" aux mélomanes d’ici et d’ailleurs
0
 
Publicite

Yodé et Siro offrent leur "Héritage" aux mélomanes d’ici et d’ailleurs

Frédéric Goré-Bi / RTIinfo | Lu 5782 fois | Publié

Les artistes Zouglou Yodé et Siro ont présenté le jeudi 02 juillet, leur nouvel album baptisé « Héritage » à la presse nationale et aux internautes via Facebook Live. La cérémonie de présentation qui s’est tenue dans un espace culturel à Cocody 8e tranche dans le respect des mesures barrières contre la maladie à coronavirus, a consisté à faire écouter quelques titres de cet album et à échanger avec les journalistes.

Composé de 13 titres, « Héritage » est le 6e album de Yodé et Siro depuis l’épopée des « Poussins Chocs », et arrive sur le marché du disque 12 ans après le dernier opus, dénommé « Sign’Zo ».

Après le succès de leur album Sign’Zo, les faiseurs de zouglou sont de retour avec « Héritage » comportant un featuring avec l’artiste Dibi Dobo, prince de la nouvelle Pop béninoise et une participation de Bebi Philip. Olivier Blé, étant l’arrangeur de cet album qui vient combler une longue attente des mélomanes qui durait depuis plus d’une décennie.

Cet album fait un large tour d’horizon des différents aspects de la vie quotidienne des ivoiriens. Des faits de société, l’actualité politique, des histoires de cœur, tout y passe. Rien n’a été oublié et ce sont les mélomanes qui en auront pour leur argent.

Retraçant leur parcours depuis l’animation des cérémonies funéraires dans leur quartier « Gbatanikro » dans la commune de Treichville, avec leur groupe « Wôyô », le maitre de cérémonie a présenté Yodé et Siro comme « le plus célèbre groupe Zouglou » de Côte d’Ivoire. « Venus de leurs confins de Gbatanikro, Yodé ét Siro n’avaient jamais imaginé qu’ils seraient aujourd’hui, la pierre angulaire du Zouglou et de la musique ivoirienne », a-t-il lancé, avant de retracer le parcours du groupe.

1998 début de la carrière solo, après l’éclatement du Groupe les Poussins Chocs, suite au décès d’un membre du groupe, Fifi Django en l’occurrence et le départ de Bedel Major. 2000 sorti de l’album Victoire. Ensuite vient Antilaléca en 2002. A la survenue de la crise militaro-politique qui s’est muée en rébellion armée en septembre 2002, les artistes marquent une pause et prêtent leurs voix à la cause patriotique. Ils enregistrent des singles pour demander un cessez-le-feu et la réunification du pays.

Après l’accord de Ouaga qui permet aux belligérants de fumer le calumet de la paix, Yodé et Siro sortent en 2007, Sign’Zo, un album qui dénonce la corruption rampante qui règne dans la gestion des affaires publiques de la Côte d’Ivoire. Cet album est celui de la maturité et de la constance dans la dénonciation des tares de la société. Une des missions que s’est assigné le Zouglou, rythme urbain, né dans les cités universitaires au début des années 90 pour évoquer les problèmes estudiantins.

Et depuis lors c’était le silence radio du côté des enfants de Gbatanikro. Silence ? Pas vraiment dans la mesure où comme le dit Siro « malgré 12 ans sans nouvel album sur le marché, il n’y a pas d’artiste Zouglou qui a plus de 'Gombos' que nous ».

Quid de leur statut d’artistes engagés ? « Nous sommes restés les mêmes. Nous ne sommes pas influençables » rétorque Aba Sylvain dit Siro. Le public présent a eu droit à écouter quatre titres du nouvel album avec l’un d’entre eux traduit en ballet par une belle brochette de danseuses.

Côté distribution, la maison de disque qui s’en occupe à faire savoir par la voix de son directeur général, Michel Assémian, que 570 points de vente sont disponibles à travers tout le territoire national, où les mélomanes pourront se procurer l’album. A ces points de vente, il faut ajouter les plateformes de téléchargent légal.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

Les directeurs régionaux du ministère de l’Agriculture invités à se familiariser avec les nouveaux outils de communication et de gestion

Ouverture à Abidjan d’un atelier de présentation des résultats définitifs du projet « Cacao et changement Climatique »

Des gamins désemparés après la mort accidentelle de leurs six employeurs sur un site d’orpaillage clandestin à Niakara

L’objectif 2020 dans le traitement du VIH ne sera pas atteint (ONUSIDA)

Une augmentation de 60% à l’achat des médicaments antirétroviraux pour le traitement des patients vivant avec le VIH

Publicite
Publicite