Cargill pour plus de transparence dans sa chaîne d’approvisionnement en cacao.
0
 

Écouter
Cargill pour plus de transparence dans sa chaîne d’approvisionnement en cacao.

Cargill pour plus de transparence dans sa chaîne d’approvisionnement en cacao.

RTI Info / Lacinan Ouattara | Lu 2827 fois | Publié

Le rapport de Cargill Cacao & Chocolat 2017-2018 sur le développement durable souligne les efforts de l’entreprise pour améliorer les conditions de vie des agriculteurs et de leurs communautés dans cinq pays où d’origine elle s’approvisionne en cacao (Brésil, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana et Indonésie).

Cargill concentre ses efforts sur un objectif : celui de parvenir à une chaîne d’approvisionnement plus transparente, en déployant des solutions évolutives basées sur la technologie et les preuves. Les actions récentes ont mis l’accent sur le renforcement des capacités des agriculteurs locaux, l’amélioration de la traçabilité, l’accès des familles de cacaoculteurs à la formation et à l’éducation, l’amélioration des pratiques culturales et la protection des ressources naturelles.

« Ce rapport sur la durabilité souligne les mesures mises en œuvre concernant toute une série de défis dans le secteur cacaoyer, tout en maintenant le producteur au centre de notre politique. Tous nos efforts doivent impérativement générer des bénéfices durables pour les cacaoculteurs, leurs familles et leurs communautés ; nous devons leur donner les moyens de prendre leur avenir en main et de réussir en tant que petites entreprises, tout en protégeant notre planète », a déclaré Harold Poelma, président de Cargill Cacao & Chocolat.

L’année dernière, la compagnie indique avoir procédé à la formation aux bonnes pratiques agricoles (BPA) et le coaching de plus de 200 000 cacaoculteurs dans le monde. En Côte d’Ivoire, les taux d’adoption ont doublé de 14 % à 28 % avec des exploitants agricoles qui ont pu augmenter leur productivité et ce jour à même de gérer leur exploitation de manière plus durable.

Il a été établi en partenariat avec Global Forest Watch la cartographie polygonale GPS de plus de 110 000 agriculteurs et l’évaluation de 188 065 hectares de forêt à travers la chaîne d’approvisionnement directe en cacao. Cela a permis de constituer un référentiel sur l’origine du cacao et d’identifier des zones à risque de déforestation et la manière de limiter ce risque.

On note aussi une évaluation des besoins de 137 nouvelles communautés en Côte d’Ivoire et au Ghana avec la mise en œuvre de plans d’action communautaires (PAC). Ceci, selon Cargill, a pour avantages d’évaluer les besoins locaux, déterminer les ressources disponibles ou les domaines à développer afin de décider des choix à opérer.

Outre cela, la technologie a joué un rôle essentiel dans l’information, indique la multinationale. Désormais les agriculteurs reçoivent pour l’achat de leurs produits un paiement électronique sécurisé en temps réel tandis que le système numérique de gestion des coopératives permet aux producteurs et aux organisations agricoles de mieux gérer leurs activités. Le numérique a aussi favorisé une plus grande confiance et transparence en terme de traçabilité des fèves de cacao jusqu’à la tablette de chocolat.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le projet d’engagement de la Côte d’Ivoire en vue de l’achèvement des objectifs de la CIPD d’ici à 2030 validé

Les travaux de réhabilitation de l’axe Dabakala-Katiola ont démarré

Burkina: 6 soldats tués dans deux attaques

Guinée: marche de femmes contre un troisième mandat d'Alpha Condé

Ouverture fin octobre 2019 du nouvel abattoir de Bondoukou (Mairie)