Visite d’Etat : Le quartier Proniani extension de Sinfra désormais connecté au réseau électrique national
0
 

Écouter
Publicite
Visite d’Etat : Le quartier Proniani extension de Sinfra désormais connecté au réseau électrique national

Visite d’Etat : Le quartier Proniani extension de Sinfra désormais connecté au réseau électrique national

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5039 fois | Publié

Le président, Alassane Ouattara, a procédé jeudi 24 septembre, à la mise sous tension au réseau électrique du quartier Proniani extension à Sinfra. D’un coût global de 215,2 millions FCFA, ce projet va permettre d’offrir des meilleures conditions de vie aux 1.200 habitants de ce quartier.

Pour Abdourahmane Cissé, ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables "ce projet concerne le quartier Proniani qui n’avait pas accès à l’électricité. Avec ce projet, toutes ces personnes ont désormais accès à l’électricité".

Pour la réalisation de ce programme, 220 poteaux, 220 lampadaires, 02 postes de transformations, ont été implantés, selon les explications du Directeur général de CI-Energie, Traoré Amidou.

"Le taux de couverture en électricité dans la région de la Marahoué est passé de 39% en 2011 à 82% à fin 2020. Il ne restera que 54 localités et celles-ci seront électrifiées en 2021", a révélé, Traoré Amidou.

Cette cérémonie s’est tenue avant le premier meeting que le Chef de l’Etat Alassane Ouattara a animé à la place du quartier Duafla, dans le cadre de la visite d’État qu’il effectue dans la région de la Marahoué, du 23 au 26 septembre 2020.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

33 nouveaux cas de Covid-19 et 21 guéris déclarés ce jour en Côte d'Ivoire

Burkina: le président Kaboré déclare avoir reçu les félicitations du chef de l'opposition

L’OMS appelle les pays africains à intensifier leur préparation à la vaccination contre la COVID-19

Une action de salubrité de la police à l’hôpital général de Tanda

Décès du commandant de l’armée guinéenne en poste à la frontière de Gbéléban

Publicite
Publicite