Affaire une femme enceinte décédée à Yaou : L’ambulance de Yaou était en panne affirme le Ministère de la Santé
0
 

Écouter
Affaire une femme enceinte décédée à Yaou : L’ambulance de Yaou était en panne affirme le Ministère de la Santé

Affaire une femme enceinte décédée à Yaou : L’ambulance de Yaou était en panne affirme le Ministère de la Santé

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 3267 fois | Publié

Le ministère de la Santé a publié un communiqué dans lequel il donne sa version des faits suite au décès le lundi 29 mai 2019, d’une femme à Yaou localité située à 3 kilomètres de Bonoua. Selon le communiqué et contrairement aux multiples publications sur les réseaux sociaux, l’ambulance de Yaou était en panne et ne pouvait donc transporter la femme enceinte.

Dans une publication diffusée le 30 mai, l’administration du groupe Facebook « Police Secours » à travers sa page éponyme, informait l’opinion du décès d’une « jeune dame à terme avec des complications ». Les raisons ayant conduit au drame sont évoquées. « L’administrateur contacté se rend sur place n'étant pas loin et connaissant la requérante. Une fois sur place, il constate la présence de l'ambulance du centre de santé et la sollicite. Il apprend de la requérante et des personnes présentes que le Personnel médical du centre annonce l'indisponibilité de l'ambulance parce que nous citons : PAS ENCORE ÉTÉ INAUGURÉE » dit Police Secours.

Selon cette même publication, une heure après, une ambulance en provenance de Grand-Bassam vient récupérer la requérante. Elle va décéder quelques instants après sans donner vie. La nouvelle telle qu’annoncée devient virale et envahit les réseaux sociaux. Les services de santé publique sont indexés.

Face à cette nouvelle, le ministère la Santé et de l’Hygiène publique, diligente une enquête pour mettre en lumière les faits.

Après témoignages, il s’avère que Dame Assi (la requérante ou parturiente) est arrivée en compagnie de son époux le lundi 29 mai pour un accouchement au centre de santé rural de Yaou. La sage-femme qui l’a examinée a constaté qu'elle n’était pas entrée en phase de travail, il n’y avait pas de dilatation complète pour faire l’accouchement. Sur sa demande la sage-femme a aidé la parturiente à se poser par terre, dans une position qui lui permettrait de supporter la douleur. C’est ainsi que la sage-femme a constaté qu’elle bavait. Au regard de la gravité de la situation, le corps médical a décidé de l’évacuer à Grand-Bassam à 8 km du village.

« L’ambulance de Yaou étant en panne depuis quelques jours, c’est l’ambulance de Grand-Bassam qui a été sollicitée pour évacuer la parturiente. Sur insistance des parents de la parturiente, elle a été conduite à la clinique Siloé de Grand-Bassam, où les agents de santé en service ont constaté son décès à l’arrivée dans le centre » indique le communiqué du ministère. Tout en présentant ses condoléances à la famille éplorée, le ministère de la santé informe que ses services sont disponibles pour apporter des réponses sur d’éventuelles interrogations.

Le directeur départemental de la santé de Grand-Bassam, Dr Jean Claude Koffi et son équipe continuent leurs recherches pour situer les responsabilités.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Jean Claude Coulibaly et Lance Touré pour le second tour de la présidence de l’UNJCI le 14 septembre

Plus de 300 adolescents et jeunes ont été sensibilisés samedi à l’utilisation des services de santé de la reproduction (SR) par le PNSSU-SAJ

Gouvernement en RDC: Tshisekedi demande des "réglages" au Premier ministre

Trump affiche sa complicité avec Johnson sur le Brexit au sommet du G7

Amazonie: le G7 d'accord pour "aider au plus vite les pays frappés" (Macron)