La Côte d’Ivoire et le Japon signent un accord de protection réciproque de leurs investissements
0
 

Écouter
La Côte d’Ivoire et le Japon signent un accord de protection réciproque de leurs investissements

La Côte d’Ivoire et le Japon signent un accord de protection réciproque de leurs investissements

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 4775 fois | Publié

Le ministre des Affaires Etrangères, Marcel Amon-Tanoh, a procédé à la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement du Japon par l’entremise de son Ambassadeur, Hideaki Kuramitsu. Cet accord signé à Abidjan le lundi 13 janvier 2020, stipule une protection réciproque des investissements des deux nations.

« Ce présent accord vise à promouvoir les investissements entre nos deux pays, à travers, la protection des droits des investisseurs par la réalisation d’un traitement équitable et la transparence », a souligné l’Ambassadeur Hideaki Kuramitsu.

Cet accord va permettre d'ouvrir de nouvelles perspectives dans les relations de coopération, déjà excellentes, entre la Côte d’Ivoire et le Japon car les opérateurs économiques des deux pays vont bénéficier d’un traitement équitable. « Au cours de ces quatre dernières années, l’apport du secteur privé en tant que stimulateur de la croissance économique est devenu plus important en Afrique », a expliqué l’Ambassadeur. Il a réitéré la détermination du Japon d’apporter plus d’inclusion aux investissements privés nippons en Côte d’Ivoire.

« Cet accord va ouvrir de nouvelles perspectives de coopération entre le Japon et la Côte d’Ivoire et encouragera les opérateurs économiques japonais à investir davantage en terre ivoirienne » a dit le ministre Marcel Amon-Tanoh.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Virus en RDC: confinement total du centre des affaires de Kinshasa

Algérie: un an ferme contre un opposant politique, militant du "Hirak"

Cameroun: sept civils tués par deux kamikazes de Boko Haram (sources policière et administrative)

Zimbabwe: la police accusée de violences contre un journaliste

Mali: au moins 20 soldats tués dans une attaque attribuée aux jihadistes (élus locaux)