Le nom de la mère doit être adjoint à celui du père, seulement si la mère le demande (Sansan Kambilé, Ministre de la Justice)
0
 

Écouter
Le nom de la mère doit être adjoint à celui du père, seulement si la mère le demande (Sansan Kambilé, Ministre de la Justice)

Le nom de la mère doit être adjoint à celui du père, seulement si la mère le demande (Sansan Kambilé, Ministre de la Justice)

RTI Info/Ollah Sekongo | Lu 3302 fois | Publié

Dans le cadre de la réforme des lois régissant la famille, l’Etat de Côte d’Ivoire a instauré une égalité de droit entre l’homme et la femme dans l’attribution du nom à l’enfant, aussi bien dans la famille légitime que dans la famille naturelle. A la suite dudit projet de loi adopté en conseil des ministres le mercredi 27 novembre 2019, Sansan Kambilé, Ministre de la justice et des droits de l’homme, a donné des explications pour une meilleure compréhension de ladite loi via un communiqué publié sur la page Facebook dudit ministère.

Le projet de loi qui autorise désormais la mère à faire adjoindre son nom à celui du père, de sorte que l’enfant issu aussi bien de la filiation légitime que de la filiation naturelle, puisse porter un nom double, suscite plusieurs spéculations. Pour aider à une meilleure compréhension de ce projet de loi, Sansan Kambilé a tenu à apporter des précisions. « Il faut indiquer que cette décision appartient désormais au père et à la mère. Le nom de la mère doit y être adjoint, seulement si la mère le demande. Si l’enfant ne porte que le nom de son père il a la possibilité de demander d’ajouter le nom de sa mère. Et en cas de refus du père, l’enfant peut uniquement porter le nom de sa mère », a-t-il précisé.

Le projet de loi ne fait pas de l’adjonction du nom de la mère une obligation mais donne autorisation à la mère et à l’enfant d’ajouter le nom de la mère, c’est donc un droit facultatif. Poursuivant, le Ministre a ajouté que « le nom de la mère n’est autre que le nom de son père ; par cette adjonction, la mère pérennise également le nom de son père ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le secteur minier connaît un chiffre d’affaire en hausse de 30% en 2019 (Ministre)

La brigade de répressions a démantelé plus de 200 sites d’orpaillage clandestin

La couverture maladie universelle (CMU) au centre du 26ème forum du Conseil national des droits de l’homme (CNDH)

Deux cent dix mille femmes sont bénéficiaires du fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (Dominique Ouattara)

Guinée Bissau: le vainqueur déclaré de la présidentielle se fait investir malgré la contestation