Anacarde : Le gouvernement veut transformer plus de 130.000 tonnes en 2019
0
 

Écouter
Anacarde : Le gouvernement veut transformer plus de 130.000 tonnes en 2019

Anacarde : Le gouvernement veut transformer plus de 130.000 tonnes en 2019

Issouf Kamagaté | Lu 1902 fois | Publié

Au cours d’une conférence de presse portant sur l’annonce du prix bord champ, le mercredi 20 février, le directeur général du Conseil coton-Anacarde, Adama Coulibaly, a déclaré vouloir transformer plus 130.000 tonnes d’anacarde.

Pour l’année 2018, 69.000 tonnes de produits ont été transformés, un résultat en deçà des objectifs fixés (atteindre 100.000 tonnes). Mais, selon le conseil, ce volume transformé reste toutefois une progression par rapport à 2017 où le pays a atteint 44 000 tonnes, soit un taux de53%.

Pour cette campagne 2019 de commercialisation de la noix de cajou qui démarre, le prix bord champ a été fixé à 375 Fcfa/Kg. Le prix magasin intérieur lui est fixé à 400F CFA/Kg et 459F CFA/Kg pour le prix Magasin portuaire.

L'objectif fixé par le Conseil, pour la campagne 2019 est d'atteindre une production 800.000 tonnes, contre 750.000 tonnes en 2018.« Nous avons arrêté les chiffres à 761 000 tonnes en 2018 contre 711 000 tonnes en 2017, ce qui indique une augmentation de 50.000 tonnes », a confié Adama Coulibaly.

Le conseil coton-anacarde a insisté sur la lutte contre la fuite de l’anacarde aux frontières. Plusieurs tonnes de la noix de cajou ont été saisi à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, notamment à Bondoukou. Un volume total de 216 tonnes de noix de cajou a été saisi, lors des tentatives de sortie par la voie terrestre.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Soudan: reprise du dialogue sur la composition de l'instance de transition

Nigeria: Boko Haram tue deux déplacés d'un camp du Nord-Est

Des bénévoles en mission d’aide à l’alerte précoce et à la prévention des conflits à Ferkessédougou

Colombie: un ex-chef des Farc, réclamé par les Etats-Unis, réarrêté à la porte de la prison

RDC: l'ex-porte-parole du régime Kabila brièvement arrêté puis relâché (proches)