Dix ans de prison ferme pour le présumé cerveau d’un réseau de traite de personnes à Bouna
0
 

Écouter
Dix ans de prison ferme pour le présumé cerveau d’un réseau de traite de personnes à Bouna

Dix ans de prison ferme pour le présumé cerveau d’un réseau de traite de personnes à Bouna

AIP | Lu 2415 fois | Publié

Le présumé cerveau du réseau de traite de personnes à Bouna a été condamné par la section du tribunal de la localité à 10 ans de prison ferme et une amende de 10 millions de francs CFA.

Agé de 35 ans, l’individu était recherché par les forces de sécurité comme étant l’un des cerveaux d’un réseau mafieux de traite de personnes en provenance du Burkina-Faso, du Mali et de la Guinée.

Il faisait entrer frauduleusement des personnes en Côte d’Ivoire pour être des employés pour proxénétisme ou ouvriers sur des sites d’orpaillage clandestin dans la région du Bounkani et dans le parc national de la Comoé, signale-t-on.

Epinglé le 22 novembre, le prévenu a reconnu à la barre du tribunal avoir agir sous les ordres d’un patron.

Le parquet de Bouna a invité les populations à la franche collaboration, pour démanteler tous les réseaux de traite de personnes, par la dénonciation ou la signalisation anonyme des personnes suspectes.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

COVID19 : des formations en télétravail disponibles pour les entreprises

Les inspecteurs du travail équipés de matériel de protection contre le COVID 19

Un centre d’innovation met ses compétences au service de la lutte contre le coronavirus à Yopougon-Andokoi

COVID-19: Le ministère de Mines dote ses services déconcentrés de kits sanitaires

Covid 19 : Le Directeur général du port autonome de San-pedro offre des matériels sanitaires à Tiémélékro, une sous-préfecture de la région du Moronou