Un bloc opératoire et un centre anti-tuberculeux du Conseil Régional de la Nawa à Soubré.
0
 

Écouter
Publicite
Un bloc opératoire et un centre anti-tuberculeux du Conseil Régional de la Nawa à Soubré.

Un bloc opératoire et un centre anti-tuberculeux du Conseil Régional de la Nawa à Soubré.

Lacinan Ouattara | Lu 5043 fois | Publié

YEPI Senghor, 6èmeVice-Président du Conseil Régional de la Nawa, a procédé à la remise des clés du centre antituberculeux et du bloc opératoire de l’Hôpital Général de Soubré le 23 juin 2020 dernier. Ces infrastructures ont été construites par le Conseil Régional de la Nawa, dans le cadre de sa politique du droit à la santé pour tous.

Un centre antituberculeux qui permettra une meilleure prise en charge des malades de la tuberculose dans la Nawa et un bloc opératoire au sein de l’Hôpital Général de Soubré. Ces deux infrastructures sanitaires vont contribuer à améliorer l’accès aux soins de santé pour les populations de la Région.

YEPI Senghor, 6èmeVice-Président du Conseil Régional n’a pas manqué de rappeler la santé comme priorité dans la Nawa.

« Le Conseil Régional de la Nawa avait indiqué qu’il mettrait la santé au centre des préoccupations et nous tenons les promesses. Nous avons déjà posé des actes concrets et ils se poursuivent avec la remise de ce centre et ce bloc. Les populations de la Nawa n’ont plus à se déplacer pour des interventions chirurgicales. Les populations d de la Nawa ont droit à la santé avec des soins de qualité », a rappelé M. Senghor.

Le Préfet de Région, représenté par son Secrétaire Général a remercié le Conseil Régional de la Nawa pour toutes ses actions posées en faveur du bien-être des populations de la Nawa. Il a assuré que ces bâtiments sont correctement utilisés.

Le centre antituberculeux de Soubré comporte 15 pièces sur une superficie totale de 456 m2. Le coût des travaux de construction s’élève à plus de 78 millions de FCFA. Comprenant 9 pièces, le bloc opératoire de Soubré, quant à lui, a couté plus de 72 millions de FCFA.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite