Burkina: 32 "terroristes neutralisés" lors de deux opérations (armée)
0
 

Écouter
Burkina: 32

Burkina: 32 "terroristes neutralisés" lors de deux opérations (armée)

AFP | Lu 3044 fois | Publié

Trente-deux "terroristes" ont été "neutralisés" vendredi et samedi, lors de deux opérations militaires dans le nord du Burkina Faso, après l'attaque d'une patrouille, a annoncé l'état-major burkinabè dans un communiqué transmis dimanche à l'AFP.

Un soldat burkinabè a été tué lors des affrontements, a précisé l'état-major. L'AFP n'a pas pu confirmer ces bilans de source indépendante.

Après l'attaque vendredi d'une patrouille de soldats près de Yorsala (province de Loroum), "la vigoureuse réaction de l'unité suivie d'un vaste ratissage de la forêt de Yorsala à occasionné d'intenses combats qui ont duré plusieurs heures", selon le communiqué.

"Au cours de ces affrontements, 24 terroristes ont été neutralisés et divers matériels ont été récupérés" et "un soldat a malheureusement perdu la vie", a précisé l'état-major.

"Cette opération a également permis de libérer plusieurs femmes qui étaient retenues par les terroristes et utilisées comme esclaves sexuelles", a-t-il poursuivi. 

"A la suite de ces affrontements et sur la base de renseignements précis", l'armée a mené samedi "une action offensive dans les environs de Bourzanga (province du Bam), qui a permis de neutraliser huit terroristes et de récupérer un important lot d'armement, de munitions et de matériels divers", a souligné l'état-major.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le secteur minier connaît un chiffre d’affaire en hausse de 30% en 2019 (Ministre)

La brigade de répressions a démantelé plus de 200 sites d’orpaillage clandestin

La couverture maladie universelle (CMU) au centre du 26ème forum du Conseil national des droits de l’homme (CNDH)

Deux cent dix mille femmes sont bénéficiaires du fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (Dominique Ouattara)

Guinée Bissau: le vainqueur déclaré de la présidentielle se fait investir malgré la contestation