Washington ne veut pas "sur-réagir" aux tirs nord-coréens
0
 

Écouter
Washington ne veut pas

Washington ne veut pas "sur-réagir" aux tirs nord-coréens

AFP | Lu 1337 fois | Publié

Les Etats-Unis ne veulent pas "sur-réagir" aux récents tirs de missiles de la Corée du Nord afin de ne pas fermer la porte à la diplomatie, a assuré mardi le chef du Pentagone, Mark Esper.

La Corée du Nord a procédé mardi à de nouveaux tirs de projectiles, le quatrième essai du genre en 12 jours, en dénonçant le début d'exercices militaires entre Séoul et Washington.

"Nous n'allons pas sur-réagir à tout ceci", a commenté le nouveau ministre américain de la Défense dans l'avion l'acheminant à Tokyo, troisième étape d'une tournée d'une semaine en Asie. "A ma connaissance, il s'agissait de tirs à courte portée"

Alors qu'on lui demandait si la nouvelle politique américaine était de ne rien faire tant qu'il s'agit d'engins de courte portée, M. Esper a assuré que ce n'était pas le cas. 

"Je ne dirais pas que nous ne faisons rien", a-t-il répondu. "Nous prenons ces tirs au sérieux, nous les suivons de près, nous essayons de comprendre ce qu'ils font et pourquoi, mais nous devons aussi faire attention à ne pas sur-réagir et nous mettre dans une situation où la diplomatie serait exclue".

Les Etats-Unis n'ont toutefois pas l'intention de réduire encore leurs exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud, a souligné le chef du Pentagone.

"Nous avons fait certains ajustements après la rencontre" du président américain Donald Trump avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un en juin, a-t-il rappelé. "Mais en même temps, nous devons maintenir notre degré de préparation" militaire.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont entamé lundi l'exercice conjoint  "Dong Maeng" (Alliance), visant à vérifier la bonne coordination entre les commandements des deux pays. Cet exercice, qui ne mobilise pas d'équipements lourds, se fait sur ordinateur.

M. Esper, qui a succédé le 23 juillet à Jim Mattis après sept mois de hiatus, a choisi l'Asie pour sa première tournée internationale en tant que ministre de la Défense à part entière pour réaffirmer la volonté des Etats-Unis de s'opposer à la montée en puissance de la Chine dans la région.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plusieurs personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles

Algérie: Human Rights Watch dénonce une "répression généralisée" des manifestations

Guinée équatoriale : Pénurie d'essence à Malabo depuis lundi

Fin des épidémies de dengue et de fièvre jaune survenues en Côte d'Ivoire entre mars et septembre 2019 (Institut national d’hygiène publique)

La ministre Raymonde Goudou envisage la création de l'Observatoire du service public (OSEP)