Le Ghana accueille le premier laboratoire d’intelligence artificielle de Google en Afrique
0
 

Écouter
Le Ghana accueille le premier laboratoire d’intelligence artificielle de Google en Afrique

Le Ghana accueille le premier laboratoire d’intelligence artificielle de Google en Afrique

Boris Odilon BLE avec AFP | Lu 1370 fois | Publié

Le géant américain Google a choisi le Ghana (pays d’Afrique de l’ouest) pour accueillir son premier laboratoire de recherche spécialisé sur l'intelligence artificielle (IA). Il a été inauguré le mercredi 10 avril 2019 à Accra.

Comment utiliser l'intelligence artificielle pour pallier aux pénuries de médecins ou aider aux dépistages de cancers ? Comment aider des petits agriculteurs dans leur récolte ou des artisans à détecter des défauts dans l'utilisation de leurs machines ? Prévenir les catastrophes naturelles ? C’est pour répondre aux problèmes socio-économiques, politiques ou environnementaux qui se posent sur le continent que Google a choisi de s’installer son laboratoire au Ghana.

Ensemble de concepts, de techniques et de technologies permettant à des machines de simuler l’intelligence humaine, l'intelligence artificielle s’impose aujourd’hui comme une solution pour le règlement de nombreuses problématiques. Ainsi, grâce aux algorithmes, à la reconnaissance vocale ou d'écriture, de nombreux documents pourraient désormais être traduits dans les langues locales africaines. Ce qui pourrait profiter aux agriculteurs et populations rurales, aux personnes non alphabétisées.

"L'Afrique est confrontée à de nombreux défis, et l'utilisation de l'intelligence artificielle peut y être plus importante encore ici qu'ailleurs", a expliqué à l'AFP Moustapha Cissé, directeur du nouveau centre Google d'Accra, lors de son inauguration mercredi. "C'est un premier pas", dit-il enthousiaste, affirmant qu’il a "hâte de collaborer avec d'autres chercheurs à travers l'Afrique’’.


Les éditeurs de logiciels et autres chercheurs du domaine de l’IA pourront travailler à temps plein dans ce nouveau laboratoire, en partenariat avec des universités ou des start-ups du Ghana, du Rwanda, du Nigeria, du Kenya et d'Afrique du Sud.

Aujourd'hui, 60% des 1,2 milliard d'Africains ont moins de 24 ans et d'ici 2050, la population devrait doubler pour atteindre les 2,4 milliards de personnes. Cette forte croissance intéresse les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) qui comptent tirer profit de ce marché.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des transporteurs de Divo protestent contre des taxes du conseil régional

Un rapport du gouvernement américain reconnait des « efforts significatifs » de la Côte d’Ivoire contre le travail des enfants

Le procureur de Dabou plaide pour la réduction du pourcentage de jeunes dans la population carcérale

Une plateforme de leaders religieux sensibilise à la paix et à la cohésion sociale à Daloa

Le Vatican offre à la Côte d’Ivoire « une boussole » pour l’aide au développement humain